White Bleaches : la bande à King Gizzard

Je n'ai pas vraiment  pour habitude d'encenser les groupes qui font dans le sixties, encore moins ceux qui se contentent de...


Je n'ai pas vraiment pour habitude d'encenser les groupes qui font dans le sixties, encore moins ceux qui se contentent de dévoiler un simple 45 tours du genre, mais je crois que nous avons là quelque chose d'autre. Cet autre, c'est White Bleaches, un groupe originaire de Melbourne (Australie) qui vient tout juste de faire paraître deux nouveaux morceaux : "Mystery Child" et "In the Night". 

A vrai dire, je ne prends pas de grands risques à m'avançant un peu sur White Bleaches dans la mesure où c'est Stu Mackenzie du groupe King Gizzard qui a enregistré et mixé ses deux morceaux. Logiquement, sa musique se détache de la seule ambiance surf californien pour aller chercher d'un côté un peu plus dark. Si l'on sent bien que le groupe n'en est encore qu'à ses débuts, il faudra garder un oeil sur ses sorties prochaines tant il maitrise déjà son art.


"Mystery Child", le premier des deux titres, laisse penser que White Bleaches va se contenter d'un combo à la Nuggets, mais l'on comprend rapidement qu'il a pour lui quelque chose de plus élaboré. La vidéo qui l'accompagne est suffisamment décousue pour contrebalancer avec la structure qui n'en demeure pas moins classique. Et c'est le final qui laisse penser que White Bleaches pourrait bien délivrer d'excellents morceaux dans les mois à venir, comme un signe que la nouvelle scène psychée australienne nous réserve de belles surprises.

"In the Night" est plus pop, une véritable marche mécanique qui pourrait presque emprunter à la musique Kautrock histoire de parfaire son univers. Comme sur le premier, White Bleaches se révèle sur la deuxième phase du morceau. Le groupe excellerait dans le genre noisy, espérons qu'il se détache un peu du sixties ambiant pour aller voir du côté des années '90, il n'en sera que meilleur !



Vous l'aurez compris, la musique de White Bleaches reste un peu light pour le moment mais elle est déjà un cran au-dessus ce que la scène psychée délivre généralement. Le groupe travaille en ce moment sur son premier LP et je prends le pari que quelques-uns des morceaux qui le composeront marqueront les fans de King Gizzard autant que ceux qui sont restés bloqués aux années '70.

(mp3) White Bleaches - Mystery Child

Liens :
Article ANTI The Mystery Lights

You Might Also Like

0 commentaires