Still in Rock présente : The Pukes (Spooky Punk)

The Pukes est un groupe originaire de Milwaukee (Wisconsin) qui aime - semble-t-il - le vomi et le punk. Je les soupçonne également...



The Pukes est un groupe originaire de Milwaukee (Wisconsin) qui aime - semble-t-il - le vomi et le punk. Je les soupçonne également d'aller surfer de tant à autre, probablement plus sur son public que sur l'océan, mais surfer quand même. 

Son album The Revenge of The Pukes a vu le jour en août dernier et on y trouve pas mal de hits en puissance. Le groupe le dit lui-même, cet LP est le "debut LP by Milwaukee Surf-Punk Legends". C'est donc le premier, mais c'est légendaire. Paru via Tire Fire Records, il contient 12 morceaux qui font état d'une production mid-fi suffisamment bonne pour laisser place à quelques mélodies plus bubblegum punk que ce que produit habituellement cette ville.



"Do What Diddy" introduit l'album et le film qui commence. Les pop-corn sont prêts, c'est parti pour du punk à gogo. On enchaîne avec "Gum In Your Hair". Ce morceau est trop linéaire pour créer une petite sensation à lui seul, The Pukes y est fidèle à son punk très pop façon Ramones, mais il y a mieux plus loin sur la maquette.


"What Should I Do?" en met plus sur la voix, tout en conservant le cheesy des deux premiers titres. Les Pukes finissent leur morceau sur les chapeaux de roues d'une planche de surf. Voilà du punk gentil pour les gentils. "Murder", pour sa part, est probablement le morceau gore le plus jovial de l'année. Quel dommage que je ne l'aie pas trouvé au moment de ma mixtape dédiée... Les Pukes franchissent encore un cap', sorte de Tucker & Dale du punk.

"They'll Never Find You" continue dans le même univers, un film d'horreur produit par Walt Disney pour lequel il aurait fait la bande- son. Parfaitement rythmé, ce morceau est une excellente découverte. On notera le mimétisme avec la voix de Julian Casablancas, ce qui n'est pas pour déplaire. Et puis, "(Intermission)" se la joue vielle série B des années 50. Voilà comment appeler tous les monstres du cimetière d'Halloween, tremblez.



"My Fault", c'est ce qu'il y a de plus Cramps dans la discographie des Pukes. Son petit passage de surf punk instrumental est une joie à lui tout seul, sortez la bière et les griffes de la nuit, les Pukes nous collent aux basques. "Execution" enchaîne dans un esprit très Nobunny, il faut dire qu'il est et sera toujours le Pape en matière de punk cheesy. C'est encore bingo ! Vient alors "Ketchup", le morceau qui tache le plus nos tympans. Son 1% stoner agrémente son riff plutôt simpliste. Hello Dr Chan.

"Gravestones" nous replonge une fois encore dans une tombe aux côtés d'Elvis Presley. Courez voir le film Chillrama, l'introduction avec le zombie à sang vert fluo est digne de cette musique punk. The Pukes ne s'est jamais tant inscrit dans la scène Shannon / Hunx / Nobunny.

"Donkey Song" donne un sens nouveau à l'appellation du groupe. Il est dit que Jimi Hendrix est mort étouffé dans son vomi, et bien, je crois que ces derniers mots ont probablement ressemblé à ça. Comme c'est du Hendrix, c'est forcément génial. Et parce que The Pukes a pensé son album comme un film d'horreur, on conclut nécessairement avec les "(Credits)". Ça ne sert pas à grand-chose, mais c'est fun.


Au final, The Revenge of The Pukes est un très bon album du genre. Le son et l'esprit bubbleugum de ces quelques morceaux jouent sur le cheesy que seuls les Américains semblent pouvoir produire avec tant de facilité. J'en appelle une fois encore à un groupe français capable de jouer un punk qui respire autant la pizza. Johnny Mafia n'en est pas loin, mais c'est bien tout. Quoi qu'il en soit, The Revenge of The Pukes fait le job et on se dit qu'Halloween 2017 n'en finalement pas si loin. C'est qu'il faut commencer à s'y préparer en avance... 

Le prochain album des Pukes sera scruté à la loupe. Espérons une production un brin meilleure qui fasse honneur à sa guitare très ronde. Espérons aussi que les Pukes conserveront tout le fun de cet album, ses mélodies à la Nobunny, sa volonté de faire peur à une fillette de 8 ans et ses riffs pour mecs bourrés. Le tout fonctionnement parfaitement, ce groupe mérite d'être bien plus reconnu !

(mp3) The Pukes - Murder
(mp3) The Pukes - They'll Never Find You

Liens afférents :
Article sur Nobunny
Article sur le dernier Shannon & the Clams

You Might Also Like

0 commentaires