Still in Rock présente : Good Morning TV (Psych Spectral Pop)

Good Morning TV . Cela faisait longtemps que je n'avais plus écrit sur de la pop qui...


Good Morning TV. Cela faisait longtemps que je n'avais plus écrit sur de la pop qui s'assume comme telle, et voilà bien le groupe idéal pour nous remettre le pied à l'étrier. Good Morning TV, c'est le projet de Bérénice Deloire, une jeune artiste que l'on trouve par-ci par-là sur la scène parisienne. Son premier EP vient tout juste de paraître via Requiem pour un Twister, et il y a déjà beaucoup à dire.

Good Morning TV affiche fièrement ses ambitions disruptives en décrivant sa musique comme étant de la "weird pop". C'est en effet le sentiment créé par cet EP qui est sans conteste une véritable proposition. Et c'est exactement ce qu'un EP doit être, à la différence du format album qui s'apparente plus à une affirmation. Voilà que ça commence bien !



"Ordinary People" est une introduction délicate, à plusieurs niveaux. Le premier, elle laisse présumer un EP un peu trop mignon pour nos cœurs endurcis. La deuxième, elle semble trop jouer sur une ressemblance Puro Instincts / Melodie's Echo Chamber. La troisième, elle utilise une structure relativement facile. Résultat : c'est génial. Non seulement Good Morning TV s'écarte rapidement des deux artistes précités, mais elle le fait en les distançant loin derrière. La pop de Good Morning TV est finalement moins attendue qu'on ne pût le penser et sa deuxième phase lui donne un peu de cette grandiloquence que le genre demande parfois. Notons une excellente ligne de basse et un tout qui s'apparente déjà à ce que la pop sait faire de plus jazzy, tout en conservant un peu du rock'n'roll de ses premiers amours. 

Vient alors "Strangle" qui révèle une pop quasi-psychée quasi-noisy, comme si Casper avait avalé du Tame Impala. J'insiste particulièrement sur la qualité de la troisième minute, précisément ce que les groupes ne font pas assez : nous donner ce petit plus, cette extension instrumentale qui essaie quelque chose de plus fouillé encore, reprenant les paramètres de la première partie du morceau pour les déstructurer à l'envie. le groupe vient de marquer des points (et des esprits).

"Advice For A Lonesome Body" laisse place à la guitare très spectrale du groupe, celle d'Alex Calder, de Jackson Scott et quelques brebis égarées. Une fois encore, il fallait l'oser la phase instrumentale de deux minutes sur un EP long de 16 ! Good Morning TV privilégie la prise de risque et on ne peut qu'acquiescer. On n'a jamais été aussi proche du jazz, assurément une influence du groupe. Le clin d'œil à The Durutti Column est bien noté.

"Stormrider" vient clore la marche. Non content d'avoir malaxé le son de la guitare sur les trois morceaux précédents, Bérénice Deloire fait ici de même avec sa voix, tendre et fragile. Good Morning TV n'a jamais été si proche du son de Calypso / Jackson Scott. "Stormrider" complète cette belle peinture avec un peu de fluo.


Au final, très peu de groupes actuels osent défendre des créations pop qui tendent vers le jazz, ce que Good Morning TV fait par ailleurs très bien. Voilà précisément pourquoi il pourra rapidement s'imposer comme le chef de file d'une scène encore trop peu développée. Ce premier EP va chercher là où les autres ne vont pas, dans un univers fantasmé où les ballons multicolores de la fête des enfants sont fondus et où les clowns sont tristes. Good Morning TV se présente à nous en ayant pensé son concept autant que sa musique. Il serait le nouveau fer de lance de Captured Tracks que ça n'aurait rien de surprenant (voir interview), mais ils sont en France, chez Requiem pour un Twister, et c'est très bien comme ça. 

Particulièrement, chapeau bas à Barth Bouveret et Luis Calderon pour leur travail à la production / mastering. Il est rare que les jeunes formations sachent rapidement s'entourer de fins techniciens, et ces deux là font la paire. Tout est en place pour faire de Good Morning TV est un groupe phare de la scène parisienne de sorte qu'il se reflète sur les autres pays. L'aide d'Hello Acapulco (comme tourneur) est loin d'être négligeable, ces mecs-là savent comment s'y prendre pour donner aux talents toute l'exposition qu'ils méritent. Il n'y a plus qu'à. Le premier LP nous donnera toutes les réponses.


(mp3) Good Morning TV - Ordinary People
(mp3) Good Morning TV - Strangle


Liens afférents :
Article sur Calypso
Article sur The Durutti Column

You Might Also Like

0 commentaires