EP Review : Tall Juan - Taller Than Ever (Acoustic Punk)

Tall Juan . On se souvient que Tall Juan a déjà donné l'un des meilleurs concerts de l'année à la Mécanique Ondulatoire ( li...


Tall Juan. On se souvient que Tall Juan a déjà donné l'un des meilleurs concerts de l'année à la Mécanique Ondulatoire (lien), il y a quelques semaines de cela. Still in Rock en avait profité pour écrire quelques lignes sur ses premières sorties, citant l'excellence d'un artiste qui est destiné à... beaucoup, très vite. Et bien, Tall Juan vient de sortir une nouvelle K7 pour promouvoir sa tournée européenne. On y trouve 4 nouveaux morceaux, et c'est toujours aussi bon. Voilà une première bonne nouvelle. 

Capturant le phrasé de Joey Ramone, Tall Juan introduit son EP avec "Not Enough". Il y a bien trois rythmes (parfois en même temps) et l'on se laisse emporter pour sa folk un peu sauvage. Il faut dire que ne la voir que 3 fois par semaine, c'est peu. Il était donc normal que Tall Juan s'emporte, un peu comme le faisait Violent Femmes dans "Gimme The Car". Vient alors un titre de Los Shakers, j'ai nommé "Break It All". Plus produit, on y perd un peu en spontanéité, mais Tall Juan continue tout de même de nous éblouir avec son spirit super fifties, une énergie assez animale qui se contente de peu pour faire beaucoup. 

Et puis, c'est au tour d'une reprise de R. Stevie Moore de venir secouer nos haricots. "I Like To Stay Home" est un morceau ce qu'il se fait de meilleur dans le genre. La brutalité de Tall Juan a toujours eu quelque chose de tendre. On aimerait que ce morceau soit plus proche de la marque des 4 minutes plutôt que des 40 secondes, mais on est forcé de se contenter de ce que l'on a. "I Wish I Knew" est un titre miaulé qui rappelera également les Ramones. Et puis, Tall Juan en parle, preuve qu'il ne cache pas ses influences (il serait difficile de faire autrement). 


La scène punk des Ramones est la grande oubliée de ces années 2010. Les artistes ont tendance à se concentrer sur des riffs de guitare toujours plus violents. Comme le dit Ian Svenonius, une seule chose semble compter : loudness. Ouais mais seulement voilà, le punk, c'est aussi fantasmer une capacité à faire l'idiot, à délivrer des morceaux qui nous rappelle l'adolescence, ou plutôt devrai-je dire l'insouciance. C'est ce que Subterranean Jungle fait mieux que tous les albums, c'est, aussi, ce que le titre "Danny Says" encapsule à merveille, montrant à nous à Ramones soumis à ce que Danny lui dit de faire, parce qu'eux, ils s'en foutent. 

Voilà précisément le punk que Tall Juan fait vivre. Il mérite logiquement tout son succès, lui qui revient en France tous les 6 mois pour des salles de plus en plus grandes. Alors, une seule chose désormais : vivement l'album, ça va être grand. 


(mp3) Tall Juan - Not Enough
(mp3) Tall Juan - I Wish I Knew


Liens afférents :
Article d'introduction de Tall Juan
Article sur le dernier Violent Femmes

You Might Also Like

0 commentaires