LP Review : Cassie Ramone - Christmas In Reno (Bedroom Pop)

Cassie Ramone est l'ancienne leader des Vivian Girls, également membre des Babies. Elle a lancé sa carrière solo à l'occas...




Cassie Ramone est l'ancienne leader des Vivian Girls, également membre des Babies. Elle a lancé sa carrière solo à l'occasion d'un premier album, The Time Has Come (une référence à la reprise des Ramones, album Subterranean Jungle) paru en août 2014 via Loglady. Elle revient via Burger Records pour nous présenter un LP de Noël, j'ai nommé Christmas In Reno. La label décrit cet album comme étant "at once an ode to the nostalgic merriment of Christmas and a nod to the pain and desolation of the American holiday season", comprenez là, une oeuvre complète sur ce que représente Noël pour beaucoup, un mélange de joie et d'anxiété.

Cet album est une franche réussite, disons le clairement. Son effet spleenétique est renforcée par une instru' bourdonnante, parfois à la limite d'un noisy délicat. Et puis, uniquement composé de reprises, il parvient pourtant à laisser transparaitre la touche Cassie Ramone. 

Le premier morceau, "Christmas (Baby Please Come Home)" (une reprise de Darlene Love) est l'un des plus cute de l'album, pas forcément le plus saisissant de tous, mais déjà représentatif. "Run Run Rudolph", le single (un titre original de Chuck Berry, alors forcément...) est plus pop-y, le premier temps fort de cet LP. Cassie Ramone ajoute la sensualité nécessaire à compenser toute l'animalité de Chuck Berry. Mais là où l'on s'y retrouve le plus est finalement sur les titres les plus noirs, tel que "Wonderful Christmastime" (du Paul McCartney, please). Sorte de Bedroom Pop psychédélique, elle laisse place à tout ce que l'on aime chez Cassie Ramone : sa voix, ses arrangements analogiques, sa linéarité apparente. 

Vient ensuite "Rockin Around The Xmas Tree" (du Brenda Lee), à mon sens la plus grande réussite de cet LP. La voix de Cassie y est un brin moins fantomatique, ce qui contraste d'autant plus avec l'orchestration. Et puis, l'interaction entre guitares acoustique et électrique est tout à fait remarquable. Sa reprise de "Little Saint Nick" (Beach Boys) est également parfaitement réussie, parce que suffisamment fidèle à l'original, mais également parce que... Cassie Ramone-esque (on peut le dire ça ?).

On retrouve "Sleigh Ride" du côté super pop de la force. Ce vieux morceau de Leroy Anderson (1946) n'a rien perdu de sa superbe et Cassie y insuffle un aspect pre-psychédélique délicieux, comme si l'on mangeait des biscuits de mère-grand fourrés à l'acide. Si "Christmastime Is Here" et "I'll Be Home For Christmas" sont moins concluants, on se rattrape finalement avec le petit dernier, "The Christmas Song", un classique de Nat King Cole qui s'ouvre de la sorte : "chestnuts roasting on an open fire".

Au final, bien des artistes s'essaient à l'album de Noël. Celui est, depuis l'EP de Shannon And The Clams, ce que j'ai entendu de meilleur en la matière. Cassie Ramone vient de délivrer la bande son de plusieurs de nos Noëls à venir tout en ne manquant pas de montrer une nouvelle facette artistique que l'on espère retrouver bientôt sur des compositions originales, dans la lignée d'Alexander "Skip" Spence. Et d'ici là, histoire de continuer sur notre bonne lancée de Noël, re-voici la Mixtape Still in Rock : "Christmas Is Cancelled".






Liens afférents : 

You Might Also Like

0 commentaires