Still in Rock présente : Fuzz Ghost (Garage Rock)

Fuzz Ghost . Ca faisait un petit moment que je m'étais promis d'écrire sur une nouvelle formation, loin de la hype, loin du sy...




Fuzz Ghost. Ca faisait un petit moment que je m'étais promis d'écrire sur une nouvelle formation, loin de la hype, loin du système. Fuzz Ghost était le candidat idéal : 300 followers Facebook, un seul EP à son actif et cinq morceaux très convaincants. Ce (side) projet solo de Griffin Washburn n'en est certes qu'à ces débuts, mais il montre d'ores et déjà de belles choses.

"Sandy Bum", le tout premier morceau, est le plus noir de tout l'album. Si le son de la guitare me fait penser à celui de Pain Dimension, je note que Fuzz Ghost n'a pas volé son appellation. Il y a également quelque chose de Paul Jacobs, de très brut, qui se dégage de ce garage rock en provenance de Nashville (Tennessee). "Lost Mind" est plus (garage) pop, pourquoi pas, mais il n'a pas la puissance du premier. Je propose de laisser la bande à Peach Kelli Pop créer des titres sugary (comme elle dirait), elle le fait si bien. Et puis, Fuzz Ghost a autre chose à nous offrir. Il se pourrait bien que "Dead Fish" souffre du même défaut. 

"Eye", le plus long morceau de tout l'EP, est d'une autre nature. Griffin y justifie le Ghost, l'overdrive n'est pas en manque et l'on se dit qu'une ballade punk, c'est une bonne idée. Mais peut-être finalement "Sunshine" est-il le second meilleur titre de cet EP. Force est de constater que Fuzz Ghost n'est jamais aussi bon que lorsqu'il s'éloigne des sentiers battus de la pop pour se diriger vers un Death Psych plus Fuzz encore. Griffin maitrise parfaitement son instrument, le solo qu'il lance sur le final est de toute beauté, on ne peut que l'encourager à multiplier les phases de cette sorte. Le soleil est devenu noir les amis.

Au final, ce premier EP est une belle entrée en matière. Si deux titres sortent clairement du lot, on notera comme pour les Jacuzzi Boys  que Fuzz Ghost devra encore spécifier ses sonorités afin de se créer une véritable place sur la scène. Les mélodies sont là, l'énergie est incontestablement là aussi, il s'agira désormais de réussir à former un tout cohérent sur un full lenght que l'on attend de pied ferme. D'ici là, on se reportera à ces quelques titres ainsi qu'à son double moins fantomatique mais plus effrayant encore, Fuzz le Grand.


(mp3) Fuzz Ghost - Sunshine


Liens afférents :
Article sur Paul Jacobs
Album Revie du dernier album de Fuzz

You Might Also Like

0 commentaires