EP Review : Jacuzzi Boys - Happy Damage (Punk Pop Rock)

Jacuzzi Boys est un groupe originaire de Floride sur lequel Still in Rock a déjà eu l' occasion d'écrire (on se souvient...




Jacuzzi Boys est un groupe originaire de Floride sur lequel Still in Rock a déjà eu l'occasion d'écrire (on se souvient de leur excellent morceau "Koo Koo With You"). Si j'avais aujourd'hui l'intention de publier un article sur un groupe plus automnal, je me suis dit à la réflexion que l'on reprendrait bien une tranche de Californie, une bonne slice d'idiotie dont seuls les américains sont capables. Si Jacuzzi Boys a laissé tomber le côté très surf de ses précédentes sorties, on retrouve là un esprit slacker à la Fidlar qui n'est pas sans rappeler certains titres de Too. Le nouvel EP du groupe, paru en septembre dernier via Mag Mag perpétue ainsi la grande orgie punk-rock initié par Wavves il y a quelques semaines (article). 

A l'évidence, si les Jacuzzi Boys veulent un jour prétendre à un quelconque influence sur la scène, le groupe devra se trouver un son plus distinctif. Surtout, il devra prendre le temps de trouver quoi dire. En attendant, il ne se prive pas pour multiplier les sorties, une stratégie qui pourrait s'avérer payante. "Happy Damage" est le single de cet EP. Il a fait l'objet d'une belle vidéo (voir ci-dessous) et les Jacuzzi Boys s'en servent pour diffuser la bonne parole. "No Sleep" et "Wildflower" sont moins convaincants, car trop attendus.

"Sun" (voir la vidéo) est le deuxième titre le plus intéressant de cet EP. Les Jacuzzi Boys y prennent le temps de délivrer leur musique, abandonnant un peu du côté punk des précédents morceaux. Ce morceau contient d'excellentes phases, on prend ! Quant à "Platform Licks" et "Electric Days", ils font plus office de b-side qu'autre chose, autrement dit, ils passent comme passent les titres de cette scène de frat boys reconvertis.

Au final, cet EP n'a rien de révolutionnaire, mais il a beaucoup de jouissif. Les Jacuzzi Boys intègrent la grande famille de ces groupes californiens toujours prêts à faire la fête à l'arrière d'un pick-up, les palmiers en fond. On se délecte ainsi de Happy Damage comme on mange une glace Ben & Jerry en plein mois de novembre pour tenter de se convaincre que Noël est au mois d'août. Ca ne durera surement que le temps d'une party, mais c'est déjà bien comme ça !






Liens afférents : 

You Might Also Like

0 commentaires