Best of Still in Rock : Novembre 2015

Novembre 2015 . Difficile de résumer un mois de novembre qui aura chamboulé nos modes de vie. Alors que l'on partait sur les ...

Novembre 2015. Difficile de résumer un mois de novembre qui aura chamboulé nos modes de vie. Alors que l'on partait sur les chapeaux de roue avec l'interview de Burger Records, nous avons été coupés dans notre élan. Les événements du 13 novembre nous imposent de réfléchir, afin de revenir plus fort. C'est ce que nous feront. 






1. Lust for Life ! (ici)

C'est évidemment avec tristesse et désarroi que je fais ici paraître notre article sur les attentats du 13 novembre dernier. Le reste est dit dans cette lettre aux terroristes. 


2. Interview: Burger Records (ici)

Burger Records est un label (déjà) légendaire connu de l'ensemble des lecteurs de Still in Rock. C'est avec une immense joie que nous avons donc fait paraître notre interview avec l'un de ses créateurs, Sean Bohrman, accompagné d'un article qui intègre notre série Lester Bangers. 


3. Deerhunter : embrasse-moi (ici)

Deerhunter est l'un des grands favoris de Still in Rock, ce dont il serait inutile de se cacher. Son nouvel album, Fading Frontier, prouve qu'un grand esprit n'est jamais à court d'idées. S'il embrasse certains éléments de pop, Fading Frontier est avant tout la plus belle éménation de ce Deerhunter est là-bas, tout en haut.


4. King Gizzard et ses lézards pop acoustiques (ici)

Ce nouvel album de King Gizzard va faire couler de l'ancre. 100% acoustique, il constitue une pièce à part dans la discographie du nouveau roi du rock psychédélique. Plus pop que ces derniers essais, il contient quelques-uns des meilleurs titres de sa discographie, mais semble ne pas avoir la même constance que les précédents.


5. Les anachroniques : Country Joe and the Fish, les Seeds et Peter Laughner (ici, ici, et ici)

Un mois de musique ne serait pas complet sans les articles anachroniques. Ce mois-ci, Still in Rock a entrepris de mettre à l'honneur le rock psychédélique et avant-gardiste de Country Joe and the Fish, celui des Seeds ainsi que la poésie de Peter Laughner, un ami de Lester Bangs et fervent admirateur de Lou Reed, au prix de sa vie. 


———


A également ne pas manquer : notre exclusivité sur le nouveau single des Conqueros (ici), notre live review des Dictators (ici), le retour des Dead Ghosts (ici), ainsi que des vidéos live de Sunflower Bean (ici) et Ought (ici).

You Might Also Like

0 commentaires