Concert Review: Solids à l'Espace b

**************** ENGLISH version (french below) Article by Morgan " - That was good!  -  What?!! Talk l...





****************

ENGLISH version
(french below)



"- That was good! - What?!! Talk louder I can’t hear a thing!" This may almost summarize how intense was the concert at Espace B. Almost only, because if the decibel level reached a peak the talent and inspiration from the Canadian duo put the concert real high at many levels.

Solids is rather like the musical equivalent of Tarantino, but less famous. As in Tarantino masterpieces, an exhilarating violence can be sensed at the very first note and there is one thing we know for sure it is that everything can explode at any time… It does. In the same way that it is impossible to reduce Tarantino’s movies to violence, Solids also manages to create some great tones.

"Haze Away" and "Blame Confusion" might be Solid’s Kill Bill I & 2 and cannot leave you indifferent. Uma Thurman’s sword has been replaced by Xavier’s guitar backed up by relentless hits from Louis on the drums. Here begins our journey to stoner-rock land.

The temperature is rising while the duo is giving everything on stage offering a little break to the brave people in here. On "Cold Hands" Solids is going as fast as Kurt Russell on Death Proof. After that, Solids is playing some new songs. We close our eyes to immerse ourselves into this sound explosion and the show is already over. One last recall for this full-length feature and Solids is gone. They have left us with a gift though. Two days after the show we still have whistles in our ears…


Link:




****************

FRENCH version
(english above)



"-C'était bien ! -Quoi ?!! Parle plus fort j'entends rien !". Cela pourrait presque résumer l'intensité du concert qui a pris place jeudi soir dernier dans la sombre salle de l'Espace B. Presque seulement, car si le niveau de décibels a bel et bien atteint des sommets, le talent et l'inspiration du duo canadien ont placé ce concert bien haut à tous les niveaux.

Solids c'est un peu l'équivalent musical d'un Tarantino, la renommée en moins. Comme dans les chefs d'oeuvres du maître, une violence jubilatoire se fait sentir dès les premières notes et l'on est certain d'une chose, c'est qu'à chaque instant tout peut exploser, tout va exploser. Mais de la même manière qu'il est impossible de réduire un film de Tarantino à sa seule violence, Solids parvient ça et là à créer de belles nuances.

"Haze Away" et "Blame Confusion" sont les Kill Bill du groupe de Montreal, et ne peuvent laisser indifférent. Le sabre d'Uma Thurman cède la place à la guitare de Xavier, bien aidé par les frappes incessantes de Louis à la batterie. Nous voilà parti pour un long voyage au pays du rock stoner.

La température commence à grimper alors que le duo s'en donne à cœur joie et seul le réaccordage de la guitare entre deux titres offre un peu de répit aux intrépides venus en ce jeudi soir. Sur "Cold Hands" Solids s'offre un bel excès de vitesse que ne renierait pas Kurt Russell dans Boulevard de la Mort. S'en suivent également quelques nouveaux titres, toujours aussi percutants. On ferme les yeux quelques instants, comme pour mieux s'immerger dans ce déferlement sonore et voilà déjà la fin du concert. Un dernier rappel en apothéose d'un long-métrage bien mené et les Solids repartent, non sans nous laisser un petit souvenir. Aujourd'hui, nos oreilles sifflent encore.


Liens :

You Might Also Like

0 commentaires