Best of Still in Rock : Septembre 2015

Septembre 2015 . Ah, septembre... Je suis allé voir ce qu'il s'était passé en septembre 2014 . Nous y parlions de Pavement...

Septembre 2015. Ah, septembre... Je suis allé voir ce qu'il s'était passé en septembre 2014. Nous y parlions de Pavement et des Maximators (déjà). Et en septembre 2013 ? De Fuzz et de mixtapes. Autant le dire, le mois de septembre est généralement consacré aux valeurs sures. 2015 ne déroge pas à la règle. Autant les deux premières places de ce classement ont été facile à attribuer, autant le reste aurait mérité un top 10. La couleur de cette année semble désormais s'indiquer : les grands confirment tandis que peu de nouveaux groupes explosent véritablement. Let's keep going.





1. Shannon & The Clams : boum boum bam ! (ici)

Nous l'avons dit de nombreuses fois, Shannon & The Clams est l'un des groupes les plus influents de sa génération. Son nouvel LP, Gone by the Dawn, est une superbe réussite. Entre ambiances fifties doo-wop et bagarres dans les vieux bistrots d'un village américain, Shannon vient de réconcilier deux Amérique à l'aide d'un des meilleurs albums de 2015.


2. Ultimate Painting : meilleur european band ? (ici)

Et si Ultimate Painting rééditait l'exploit ? Après avoir obtenu le titre de meilleur groupe européen de l'année 2014, il semblerait bien qu'il soit parti pour faire de même en 2015. Son nouvel album, Green Lanes, est une ôde à la beauté façon Velvet Underground, façon Oscar Wilde.


3. Interview Peach Kelli Pop (ici)

Il est incontestable que Peach Kelli Pop est l'une des artistes Burger Records / Lolipop les plus en vue de toute la scène. Son dernier album, III, est composé de nombreux morceaux de Bubblegum Pop qui marqueront 2015. Dans le même temps, les paroles dénoncent la société magazine-féminin. Nous avions donc beaucoup à nous dire.


4. Beach House : beauté glaciale (ici)

Pour cet article sur le dernier Beach House, Still in Rock a eu recours à Mazz, notre critique from Brooklyn. Dans son écrit, il encapsule en une phrase tout ce qui fait la beauté de ce album : "comme si le son passait entre de fines plaques de glace". Tout est là.


5. Les anachroniques : Elvis Costello, Blue Ash et les Dead Boys (ici, ici et ici)

Un mois de musique ne serait pas complet sans les articles anachroniques. Ce mois-ci, Still in Rock a entrepris de mettre à l'honneur le grand Elvis Costello. Mais pas seulement. Pour la première fois, deux articles anachroniques ont été écrits par un nouveau critique : Franck Secich lui-même. Membre de Blue Ash et des Dead Boys, nous avons eu l'honneur de publier en exclusivté deux extraits tirésr de son nouveau livre, comme pour nous rapprocher au plus près de la réalité de l'époque. A ne pas manquer !


———


A également ne pas manquer : le live review de Mac DeMarco à la Cigale (ici), la superbe session KEXP de King Gizzard (ici), celle de Built to Spill (ici), Baston qui frappe fort (ici), les Maximators qui confirment leur force D.I.Y. (ici), le french power qui n'en fini pas avec J.C. Satàn (ici), l'introduction de BBQ (ici) et No Aloha (ici), le retour de Fidlar (ici),  ainsi que, pour conclure, la mixtape Still in Rock pour Perdiz Magazine (ici).

You Might Also Like

0 commentaires