EP Review: Cardboard - EP III (Garage Rock)

Cardboard . Une fois encore, Cardboard nous en met plein la vue. Mais ça, c'est la morale de l'histoire, voici donc le comme...




Cardboard. Une fois encore, Cardboard nous en met plein la vue. Mais ça, c'est la morale de l'histoire, voici donc le commencement. 

En janvier dernier, Jonathan, le one man de Cardboard, m'a envoyé ses nouvelles démos. Cinq titres s'y trouvaient. D'un côté, ceux Pop Folk (à la Chris Bell) de son EP II qui ont fait l'objet d'un article il y a de cela 8 mois (lien). De l'autre, deux titres Garage Rock/Punk, "Street Horse" et "Not It". Ce sont eux que je vous présente aujourd'hui, ces deux morceaux qui réveillent la scène Punk en berne de coups d'éclat pour cette année 2015. 

"Street Horse", le a-side, ne ressemble à rien d'autre que du Cardboard. Sortez le dictionnaire des synonymes au mot adrénaline, ce morceau en est rempli. Plus Garage que le second, on redécouvre le Cardboard de son premier EP, incisif quand il faut l'être. Fin admirateur de Pinkerton (Jonathan a également donné ton Top 20 pour notre article dédié), Cardboard signe là un des meilleurs morceaux du genre de l'année. On notera l'excellent travail studio de Clemens Knieper qui met parfaitement en relief sa voix.

"Not In" est plus nerveux. Introduit sur "I  have a lot to say", on comprend rapidement que Cardboard se tourne là vers un titre plus noir, Built to Spill-esque dans la musique, Archers Of Loaf dans l'énergie et la voix. Je le dis sans détour, ce titre est sans conteste l'un de mes petits protégés de l'année 2015. Huit mois après sa première écoute, je ne peux m'empecher d'exploser à chaque écoute. Suite logique à l'EP I, on y trouve un titre encore plus typé, un titre que l'on ne peut rapprocher d'aucun des autres groupes de la sphère Garage, no Ty, no Dwyer, no Presley. Ce tripple-no est la marque des grands, ou futurs grands. Je ne doute pas que les lecteurs de Still in Rock puissent y voir les premières émanations d'un tel artiste. Après tout, la discographie de Cardboard n'en est qu'à ses débuts, et je ne doute pas que son récent déménagement sur la côte ouest (bye bye Brooklyn) lui ouvre de nouveaux horizons.

Un jour, Cardboard sortira son premier full LP, et ce jour-là, les années 2010' détiendront l'un de ses meilleurs albums underground. L'écoute des titres de Cardboard me procure la sensation de m'introduire sur la scène d'un ballet et de tout faire valser, ballerinas comprises. Son premier album sera l'opéra de ce beau moment de confusions où la poésie de ses titres folks régnera aussi. Disons le une fois encore, jongler entre le garage des EPs I / III et la folk à la Big Star de l'EP II relève plus du Phénix que du simple guitariste perdu dans ses partitions.

Voilà quelle est l'histoire de ces deux titres. Ah, j'oubliais, ils sont en "free download" sur Bandcamp, je vous invite donc à vous y rendre pour les télécharger dans la qualité de votre choix. Une fois cela fait, nous ferons la fête ensemble, et on se dira que le slogan de Ian Dury vient de trouver un nouveau souffle. 


(mp3) Cardboard - Street Horse
(mp3) Cardboard - Not It


Liens afférents :
EP Review de EP I
EP Review de EP II

You Might Also Like

0 commentaires