Still in Rock présente : Psychic Sex (War Punk)

Psychic Sex  est le nouveau projet solo de  Kaelin Bougneit, un artiste originaire de Oshkosh dans le Wisconsin. Il vient tout juste...




Psychic Sex est le nouveau projet solo de Kaelin Bougneit, un artiste originaire de Oshkosh dans le Wisconsin. Il vient tout juste de faire paraître son premier EP, You Voyeur. Je le dis immédiatement, munissez-vous de vos meilleurs tympans, vous allez en avoir besoin. Et si l'envie de breeze pop vous prend, passez votre chemin pour aujourd'hui.

Sur son bandcamp, Psychic Sex indique que cet EP évoque de nombreux thèmes tels que "debauchery and confusion, sexuality and narcissism, dead groupies and rent boys, music and noise.". J'ai donc voulu en savoir plus. Psychic Sex m'a finalement dévoilé une véritable vision de sa musique. "I wanted this first record, "You, Voyeur", to be a mature statement on sexuality, intimacy, and addiction, describing the kind of confusion that arises from your first sexual experiences (especially for myself, as a gay man) and your first brush with vices, drugs, death, and desire. I wanted to remove the politics from the equation, and get right at the feelings: everything moves so fast, it can be hard to know what you really want, and in the end, the exploration can be both enlightening and frightening.". Le message est très claire : Psychic Sex pense sa musique, deux raisons d'être la stimule : l'envie de la mélodie ainsi que celle de faire passer un message. Ils sont rares ses artistes qui ont une vision du monde à nous transmettre, sachons les apprécier à leur juste valeur avant qu'ils ne disparaissent complètement. 

L'EP est ainsi introduit par "Hardcore Boyfriend", un morceau qui ne dure qu'une petite minute. Autant vous dire que vous n'avez pas fini de relancer une nouvelle lecture. Ce morceau de War Punk n'a d'égale que la toute-puissance des Fugazi. La guitare cogne si fort ! Pourtant, Psychic Sex garde le contrôle sur son morceau. C'est grand. Questionné sur ses influences, Psychic Sex m'a confié son admiration pour quelques majors à l'image de Queens of the Stone Age, Descendents, et LCD Soundsystem, sans oublier de nommer des groupes moins connus comme Slippertails et Lightning Bolt. Et puis, il a récemment enregistré une reprise des Fugazi, alors, impossible de nier cette autre inspiration.

"The Rocks" passe plus en force, surement plus proche de Minor Threat, ou Slint, au choix. Vient ensuite "Miss Christine", LE titre de cet EP. Introduit sur un 'When I first beheld her stunning, psychotic visage', ce morceau laisse entrevoir la réalité de la naissance d'une nouvelle formation de War Punk digne de représenter le genre qui souffre de ne pas avoir un nouvel ambassadeur. Le refrain est un instantané killer de l'année 2015. 'I'm in Hell I Won't Play Anymore' qu'il nous promet, pourtant, Psychic Sex prend à cœur joie de nous en mettre encore plein les tympans. "Douceur" n'est pas à une contradiction près. Alors que Kaelin n'en finit pas s'étriper sur un 'I Don't Like It', on se dirige doucement vers la sortie. C'est finalement "Pure" qui conclut l'affaire avec l'un des tous meilleurs final de l'année 2015 so far.

Psychic Sex est également à la tête d'un label, Subviolet Records. Si les groupes qui y paraîtront ont tous un message si bold et un sens si aigüe de la mélodie, on est entre de bonnes-mains. Psychic Sex souffre pour l'heure de ne pas avoir trop diffusé sa musique, mais il peut assurément compter sur Still in Rock pour l'aider autant que faire se peut dans cette tache. 



You Might Also Like

0 commentaires