Still in Rock présente : L.A. Witch (Psych Garage Pop)

Article par p'tit L.A. Witch . J’entends les chats miauler et les chauves-souris voler, vous savez, ceux qui ne sortent qu’à l...






L.A. Witch. J’entends les chats miauler et les chauves-souris voler, vous savez, ceux qui ne sortent qu’à la tombée de la nuit et celles qui ne tourbillonnent qu’autour des reflets de la lune sur ces lacs bordés par quelques maisons envoûtées et qui cachent nos sorcières, nos vampires et nos peurs bien-aimées. Ni David Lynch, ni Tim Burton ne serait de la partie, mais si ce synopsis devait avoir une bande son, je la confierais bien volontiers à L.A. Witch

Ce groupe, c’est trois nanas, Sade (voix et guitare), Irita (bass et synthé) et Crystal (batterie), tout droit venues de L.A. en Transylvanie et qui recèlent mille sortilèges merveilleux. L’EP qu’elles livrent semble sorti d’un monument érigé pour glorifier nos morts. Tout en lo-fi, tout en saturation, le mégaphone en continu apposé sur la voix si sensuelle de Sade la propulse directement en porte-parole d’une génération entière de revenants. On a envie de la voir se découvrir dans la pénombre d’une clairière inquiétante et d’apercevoir sur ses lèvres sanguines les quelques gouttes d’ivresse scintillante qui nous laisseraient lui offrir notre cou. Entre les frissons glacés que révèlent le titre "Get Lost" et les petits cris terrorisants de "You Love Nothing", vous aurez le droit au récital du vieux grimoire enchanté dans "Heart of Darkness". 

Alors oui, L.A. Witch, ce Garage Psyché sorti le 18 mars dernier, n’est pas tout à fait neuf, mais s’il nous fait toujours autant trembler, c’est qu’à l’écoute de ses titres, il rappelle ce savant mélange entre musique noire des ambiances dépouillée des 70’s et le premier simili de rock gothique vite devenu grunge des années '90. Cette potion mortellement bien dosée ne sait que trop bien nous envahir de terreur et d’excitation. À l’heure où tous confectionnent leurs déguisements d’Halloween, j’ai trouvé le mien, et pour une nuit dans les ténèbres, je me plongerais bien dans leurs corps terrifiants lors de leur prochaine scène ce 31 à Damn Springs, Palm Spring ou que sais-je encore… 


(mp3) L.A. Witch - Get Lost
(mp3) L.A. Witch - You Love Nothing


Liens afférents :
Bandcamp
Article sur Thee Maximators

You Might Also Like

0 commentaires