Anachronique : Blue Cheer (Psychedelic Blues Rock)

Blue Cheer est un groupe formé à San Francisco à la fin des années '60. Blue Cheer est un groupe qui a produit onze albums stu...




Blue Cheer est un groupe formé à San Francisco à la fin des années '60. Blue Cheer est un groupe qui a produit onze albums studio, une musique qui vacillait entre blues et stoner mais toujours avec psychédélisme, un groupe nommé en hommage au LSD, un groupe reconnu pour avoir donné de nouveaux horizons à la guitare. Parce qu'il serait illusoire de vouloir passer en revue l'ensemble de l'oeuvre de Blue Cheer, je voudrai aujourd'hui insister sur la grandeur de Vincebus Eruptum, le deuxième opus du groupe, paru en 1969.

Cet opus débute avec le plus grand hit du groupe, "Summertime Blues". Blue Cheer introduit là tous ce qu'il sait faire de mieux, il y a du Hendrix, du Who, du Ten Years After, et une mélodie reconnaissable entre toutes. Que ce soit dit, ce titre est un indispensable de chaque bibliothèque se prétendant rock, un hymne pour tout ceux qui aiment la guitare électrique. Leigh Stephens y fait de trop grandes choses pour passer à côté de ce morceau. L'album se poursuit avec un "Rock Me Baby" plus délicat. Oh, Blue Cheer n'est pas le premier à être passé dans le coin, on ne saurait oublier B.B. King, Eric Clapton, Buddy Guy et Jimmy Vaughan. Ajoutez à ce titre de légende la guitare de Blue Cheer qui surgit à 2min15 et vous avez un morceau immanquable. "Doctor Please", le troisième titre, est le plus long de l'opus. Blue Cheer y triture sa guitare pendant presque huit minutes. Non-adeptes de longs solos (ça existe ?!), s'abstenir. Vient ensuite "Out Of Focus", assurément l'un des Top 3 de l'histoire du groupe. L'énergie dégagée par ce titre ravive toute la tension sexuelle de Woodstock, des années d'histoire de la musique.  Le rythme est implacable. Blue Cheer a la très bonne idée de poursuivre cet opus avec "Parchment Farm". On trouve là l'une des créations les plus mythiques qu'il ait pu produire. Les Américains décrivent cette musique comme étant "loud". Ajoutez l'adverbe very une douzaine de fois et la vérité se rapprochera doucement. Le dernier titre n'est autre que "Second Time Around", un morceau de la même veine, la basse de Dickie Peterson est toujours autant présente, et les secondes laissées à la batterie ne sont qu'une parfaite mise en abîme à l'explosion finale.

Blue Cheer aura grandement participé à la "révolution psychédélique", Blue Cheer aura donné au Noise Rock ses lettres de noblesse. Avant qu'il ne prenne la porte, Jim Morrison qualifiait le groupe de "most powerful band I've ever seen". Je ne saurai être plus en accord.


(mp3) Blue Cheer - Out Of Focus
(mp3) Blue Cheer - Summertime Blues


Lien afférent :
Lien vers TOUS les articles anachroniques

You Might Also Like

0 commentaires