New : Local Natives - Hummingbird (Post Indie Pop)

Local Natives . Après un premier opus d'une grande qualité, le groupe était de retour le 29 janvier dernier avec un tout nouveau H...




Local Natives. Après un premier opus d'une grande qualité, le groupe était de retour le 29 janvier dernier avec un tout nouveau Hummingbird.

Foxygen semblait avoir démontré un énorme potentiel sur ses EPs de 2012. Résultat ? Leur premier album fut plutôt bon, mais décevant (Album Review ici). Nous étions en droit d'attendre encore plus de Local Natives. Résultat ? Encore une déception. Voilà plusieurs semaines que je l'écoute, et rien n'y fait : ça ne fonctionne pas.

Jamais je n'aurai pensé ne pas écrire d'Album Review pour cet opus. Le résultat est pourtant là. Beaucoup de titres sont poussifs, on peut penser à "Wooly Mammoth" ou encore "Black Spot". D'autres, bien que plutôt agréable, tel que "You & I", "Breakers" et "Heavy Feet", ne parviennent pas à créer la moindre addiction. C'est là tout le paradoxe de l'opus : les mauvais titres restent en mémoire alors que les meilleurs ne parviennent pas à nous marquer. En ressort un opus moyen que l'on perçoit facilement comme étant très pauvre.

Taylor Rice exploite sa voix de façon trop dramatique, comme pour affirmer la confiance acquise à la suite de Gorilla Manor. C'est dommage. Toute la retenue de ce premier album parvenait à créer un univers instable où les fulgurances de Local Natives étaient belles et, avec le temps, devenues évidentes. Rien de cela n'est ici reproduit. En fait, Local Natives tente un opus Post-pop qui ne lui réussit pas. La formule Indie de la côté ouest était bien plus concluante. Il n'est pas toujours bon d'enregistrer son album à Brooklyn, Hummingbird en est la preuve parfaite. Je le disais à l'occasion de l'article sur le premier single de cet opus, qui demeure l'un des meilleurs titres, "qu'on se le dise, ce titre laisse en suspend bon nombre de questions". La réponse est à présent connue : le mieux est l'ennemi du bien. Local Natives à voulu trop en faire, affirmer son talent, sa capacité à créer des mélodies qui ne lassent pas. C'est raté.

L.N. demeure présent dans nos cœurs, on peut pardonner aux véritables artistes, et ils n'en demeurent pas moins de très bons. L'envie de poster à nouveau un titre issu de Gorilla Manor se fait, la comparaison est tant révélatrice. Hummingbird est un coup d'épée dans l'eau, voilà tout.




Titre issu du premier opus, Gorilla Manor:
(mp3) Local Natives - Warning Sign


Liens afférents :
Article sur le single "Breakers"

Article sur Local Natives en session Your's Truly

You Might Also Like

0 commentaires