Point Ephémère : Wise Blood et Puro Instinct

Décembre. Nous y voilà. Je vais y régler mes comptes, évoquer ce que je n'ai pas pu durant l'année, et surtout, publier les classeme...


Décembre. Nous y voilà. Je vais y régler mes comptes, évoquer ce que je n'ai pas pu durant l'année, et surtout, publier les classements de 2011. Préparez-vous a du contenu très varié, des albums reviews dans tous les sens, bref. Pour l'heure, un live review. C'était un 28 novembre 2011, dans l'excellente salle du Point Ephemère. Deux groupes allaient nous régaler.





Le premier fut Wise Blood, dont on entend parler avec de plus en plus d'insistance. Ainsi commença le show. Il aura suffi de quelques secondes pour se rendre à l'évidence : ce groupe dispose d'un potentiel tout juste immense. Puissance à la Wu Lyf, l'énergie de The Streets, des samples de The Verve remaniés à merveille, le tout pour une incroyable atmosphère. La voix du chanteur, profonde et habitée (j'ai dit Wu Lyf) a fait des merveilles, le beat hip-hop était implacable. Très Brooklyn, le groupe a distillé dans la salle une fougue peu commune, cela était, en autre, dû à l'excellente batterie, toujours percutante. En bref, Wise Blood, sous des airs d'indie rock minimal façon hip-hop a su mettre en émoi une salle toute conquise à sa cause. De ce groupe, j'en reparlerai très très vite. Fifi a été grand ce soir-là, une vidéo pour vous, mes amis.







Et pour le plaisir, une petite seconde, on ne se refuse rien, c'est bientôt Noyel.






-----------------------------------






Puis vint Puro Instinct. Le contraste fut détonnant, un différentiel d'autant plus appréciable que Puro Instinct a eu l'excellente idée de commencer son live avec ses excellents titres "Everybody's Sick" et "Lost At Sea", en autre. Solaire et fleurie, la grâce de nos deux chanteuses a aveuglé son public, elle l'a charmé, la faute a une voix angélique et une prestation scénique disons ... sensuelle. Et puis la machine s'est enrayée, l'overdose de reverb' s'est fait ressentir au 6ème titre. Sont alors apparues des phases plus minimales qui, sans conteste, réussissaient bien moins au groupe. La programmation de cette 2ème partie de show était moins efficace, il fallait s'y attendre, beaucoup de cartouches furent grillées en début de concert.


Et puis, soudainement, Puro Instinct s'en est référé à ce qu'il sait faire de mieux, il a de nouveau fait résonner ce son seventies tant apprécié. La voix de tête de Pipa gagnait en pureté au fil des minutes, Puro faisait des siennes et nous emmenait dans son paradis coloré. La dernière impression fut la bonne, Puro Instinct aura largement régalé son public, un groupe heureux d'être là et qui a su donner à son auditoire ce qu'il attendait : de la grâce, de la pop vinage et un univers ensoleillé, le tout au bord du Canal St Martin dans la très belle salle du Point Ephèmere, un lieu que je ne saurai trop vous recommander. Il s'y passe de belles choses, et d'autres ne tarderont pas à arriver.








Liens afférents :

BandCamp Wise Blood

Album Review Puro Instinct


You Might Also Like

3 commentaires