together PANGEA: garage > danse

together PANGEA fait partie des tout premiers interviews de l'histoire de Still in Rock. A l'époque, je vivais à Brooklyn et je d...


together PANGEA fait partie des tout premiers interviews de l'histoire de Still in Rock. A l'époque, je vivais à Brooklyn et je découvrais les slackers qui n'avaient pas encore envahi l'Europe. Enfin... l'invasion reste malheureusement très (trop) limitée. Bref, together PANGEA s'appelait Pangea, nous étions insouciants, jeunes et beaux. Alors, le vieux con qui va vous parler aujourd'hui va tenter de le faire sans trop ressasser le passé, mais ce sera difficile, je le sens.

La raison de cette introduction, c'est que j'ai eu vraiment peur à l'écoute de Non Stop Paraonia, le nouvel EP du groupe susvisé paru le 26 octobre dernier via Nettwerk Records. "Rats", le tout premier, commence comme un morceau de dance, à la façon de Phoenix, des Growlers, des Strokes 3.0 et j'en passe. Il essaie de s'approcher de Sheer Mag mais foire sur toute la ligne - sauf celle du refrain et de la voix. Alors voilà, je me sentais dépassé par ces groupes que j'ai aimé et qui ont fini par faire de la merde. Je m'apprêtais à me résigner. C'était sans compter sur le reste de l'EP. together PANGEA n'a pas sorti d'album depuis Bulls And Roosters que je qualifiais de "gentillet". C'est précisément ce que n'est pas "Hi-Fi Television".



"Non Stop Paranoia" est plus hésitant. together PANGEA veut moderniser le son de ses créations, mais c'est plutôt raté. Heureusement, le refrain et encore excellent, surtout, la voix continue de faire toute l'identité du groupe. "Spend the Night" est plus compliqué. Ces échos et ce clavier.... ew. Suis-je en train d'écouter un son de parade ?

Vient enfin "Gates of Steel", le meilleur titre de cet EP. Le son de la voix est à peine travaillé, la batterie cogne et la guitare ne s'aventure pas dans d'immenses solos sous forme de démonstration. together PANGEA vise un titre de garage pop et il y arrive parfaitement. 

Je me souviens avec nostalgie du premier EP du groupe, il était brut, punk, sans chichi ni froufrou. together PANGEA est depuis monté en gamme. En ressort des morceaux mieux produits mais qui manquent parfois en intensité. Voilà le défi auquel le groupe est désormais confronté : lâcher son univers lo-fi sans perdre en virulence. L'album Badillac était arrivé proche de ce compromis parfait. together PANGEA connait donc la formule. Revenez donc du côté garage de la force, les gars. On ne danse pas dessus, on exulte, et c'est bien mieux.

Tracklist: Non Stop Paranoia (EP, Nettwerk Records, 2018) nbsp;
1. Rats
2. Hi-Fi Television
3. Non Stop Paranoia
4. Spend the Night
5. Gates of Steel

Liens:

You Might Also Like

0 commentaires