L.A. Witch: sortilèges d'octobre

L.A. Witch et Death Valley Girls continuent de faire les beaux jours de Salem. Tandis que le second cité vient de faire paraître Darkne...


L.A. Witch et Death Valley Girls continuent de faire les beaux jours de Salem. Tandis que le second cité vient de faire paraître Darkness Rains, le premier sort ces jours-ci Octubre (pourquoi, d'ailleurs, le faire paraître en novembre ?), un EP composé de 5 morceaux en l'honneur du meilleur mois de l'année. Le groupe s'est probablement dit qu'il n'était jamais trop tard pour célébrer Halloween et tout ce qui s'en suit, il s'est donc lancé dans un EP de sorcières qui emprunte au rock psychédélique pile ce qu'il faut pour nous bruler les tympans sans les faire exploser. Après tout, tout est histoire de feu avec les sorcières.



L'EP est ainsi introduit par "Haunting". Quelle prod' ! Trop peu de groupes savent comment donner un aspect creepy à la guitare sans pour autant la rendre trop stridente. L.A. Witch en est. 

Je n'ai pas la moindre idée de ce que sont les paroles de "Sleep", mais une chose est sure, avec un nom pareil, une pochette pareille et des chanteuses pareilles, ça doit être sacrément bien. Pour le reste, la musique va dans la direction annoncée sans pour autant pousser le bouchon (assez loin). Je préfère donc "BB's Momma", un titre machiavélique qui cogne là où il le faut, quand il le faut. L.A. Witch est à son meilleur lorsqu'il joue à nous jeter des sortilèges sexy. Son final, vilainement diabolique (ce piano !) est un grand moment.

"Heart of Darkness" est plus en dedans, il faut, après tout, un moment de recueillement avant le Grand Instant. "Outro" ne nous le donne pas, on reste donc sur notre faim. Peut-être que "BB's Momma" aurait pu servir de conclusions ? Peut-être bien !


Octubre ne surprendra aucun fan. Aucun vampire. Aucune sorcière. Les amateurs de rock psyché noirâtre, d'Halloween et autres régalades morbides s'en trouveront contentés. J'en suis. Je trouve la batterie particulièrement bien faite. L.A. Witch résonnera donc fort chez moi au moment du jour de l'an spécial Halloween que je prépare (un concept non breveté). L.A. Witch ne surjoue pas son côté surnaturel, ce qui est bienvenu. Et le parallèle avec Death Valley Girls continue de s'établir. J'espère désormais un split entre les deux groupes, ça aurait sacrément de la gueule. Je me demande d'ailleurs quelles sont leurs relations.


Tracklist: Octubre (EP, Suicide Squeeze, 2018)
1. Haunting
2. Sleep
3. BB's Momma
4. Heart of Darkness
5. Outro

Liens :
Article sur le dernier L.A. Witch
Article sur l'album de sorcières de Death Valley Girls

You Might Also Like

0 commentaires