Bops : la France aux sorciers-surfers !

Bops est un groupe rennais qui s'était illustré à la fin de l'année 2015 avec un premier EP, 156 , qui avait fait parler la ...


Bops est un groupe rennais qui s'était illustré à la fin de l'année 2015 avec un premier EP, 156, qui avait fait parler la scène (elle parle !). Il était revenu l'été dernier avec deux singles de garage pop, "Sing" et "Mr Cubabalouder". Au programme, du surf, des vahinés et quelques riffs qui semblaient envoyer la musique des Kinks du côté de la Californie. 

Good news, le groupe n'a pas changé sa belle recette et il revient le 13 octobre prochain avec son premier album self-titled via Mauvaise Foi Records (côté France) et Rose Coloured Records (côté UK). Sous ses airs sérieux, Bops est un groupe rieur qui sait comment faire de sa pop un puissant afterglow. Et cela ne paraît de rien. On a trop souvent l'image du joyeux luron qui arrive avec sa guitare et qui, sans réfléchir, sans objectif non plus, délivre quelques morceaux dont le rictus est égal à celui des Beach Boys. Mais il n'en va pas ainsi. La musique de Bops est largement travaillée, ce que l'on entend à l'évidence et ce que je suis heureux de vous dévoiler en exclusivité intergalactique.


J'ai en effet le plaisir de vous présenter deux singles, "Fantasia" et "Mary". Le premier feinte d'être un titre de film noir. On peut craindre le morceau pincé, mais Bops vient rapidement nous dire qu'il en fait la parfaite bande-son d'une série B avec du trash et un peu beaucoup passionnément de gore. La production est digne des plus grands ce qui, ne nous le cachons pas, pourra déboussoler quelques lecteurs du coin. Le fait est que Bops sait comment délivrer de la pop de haut vol avec tout l'entrain d'un pervers un peu creepy le jour d'Halloween. 



"Mary", quant à lui, sera le premier titre de l'album. Il devait donc s'inscrire en plein dans le thème de ce dernier, et parce que Bops a des allures de surfer à la Fast Times at Ridgemont High, il devait nécessairement faire sautiller son petit monde avec un titre d'amour qui décrit sa passion avec la belle Mary, une passion qui fait écho à celle Jeff Spicoli pour la pizza. Une fois encore, Bops vise le fun, la pop onctueuse pour humidifier nos salons.


Son album, qui paraîtra donc dans 3 semaines à peine, méritera que vous vous munissiez de votre plus beau long board, que attachiez vos cheveux avec vos lunettes Oakland et que vous disiez avec tout le relax du monde que les Kinks étaient meilleurs que les Who. Vous serez alors prêt à trémoussez mamie sur "Mad Oyster" et voir papi voltiger sur "Slit It". Le fait est que plus Bops s'approche d'une musique de crabe à la Shannon and the Clams, meilleur il est. Mais il faudra attendre encore un peu pour que je vous en dise plus. D'ici là, prenez garde aux sirènes de la scène américaine.

Info : le groupe fera sa release party le 11 octobre prochain à la Mécanique Ondulatoire : lien.

Tracklist : Bops (LP, Mauvaise Foi Records / Rose Coloured Records, 2017)
1. Mary
2. Mad Oyster
3. Slit It
4. No Voices
5. Sing Part I
6. Sing Part II
7. Jim
8. Fantasia
9. Wrong
10. Mr Cubabalouder
11. Dunder Mifflin
12. Outro

Liens :
Article de surf pop
Lien vers tous les artistes français

You Might Also Like

0 commentaires