Anachronique : Modernettes, feel-good Canada

The Modernettes était un groupe originaire de Vancouver (Canada) qui a sévi aux tous débuts des années 1980'. Une fois de plus, je ...

The Modernettes était un groupe originaire de Vancouver (Canada) qui a sévi aux tous débuts des années 1980'. Une fois de plus, je m'attaque à un groupe de cette époque qui aura marqué sa ville sans laisser son nom dans tous les livres d'histoire. Avec les Modernettes, on se plonge dans la scène punk-ish canadienne qui manque de visibilité. 

La discographie du groupe est assez simple à appréhender : un seul album est sorti, Gone... But Not Forgiven, et deux EPs seulement l'accompagnent. Teen City est le premier, un EP paru en 1980 et qui se composent de 6 morceaux qui ne dérogent jamais à la règle punk que s'impose le groupe. Quelques clips viennent couronner le tout et c'est ainsi que l'on fait le tour de la discographie des Modernettes. 

Avant de rentrer plus en profondeur dans ce que contient cet EP, je voudrais simplement attirer votre attention sur la philosophie sous-jacente à ce mouvement musical. Les Modernettes, c'est un punk coloré, jovial, loin de l'esprit très UK de la même époque. En cela, les Modernettes rappellent le punk US - dumb punk - qui influence tant la scène actuelle. N'y cherchez pas un message politique, les Modernettes honorent un lifestyle plus qu'ils n'entendent se battre comme n'importe quelle oppression. Exit ceux qui cherchent dans la musique une raison pour un vote anarchique, avec les Modernettes, on se soucie plus volontiers de la couleur de notre maquillage que du Président de la République.


Teen City est un très bon EP du genre qui s'introduit par "Barbra". Ce single, grand hit de la discographie des Modernettes, ne va pas chercher plus loin que le titre un peu love habituel. Vous le savez, la tradition des meilleurs artistes de power pop est d'aborder ce thème sans fin, ce que font les Soaked - article de vendredi - et ce que font les Modernettes, histoire de ne pas déroger à la règle. La vidéo qui accompagne ce morceau semble sortir tout droit du film Ferris Bueller, c'est donc cheesy et daté, mais assurément réussi. Après les feel-good movies, voici les feel-good singles.

Une fois passé, on se jette sur "Suicide Club", autre morceau notable dans la brève discographie des Modernettes. Le groupe est assurément moins connu que les Pointed Sticks (article) mais des morceaux de ce calibre tendent à le mettre au même niveau d'un strict point de vue musical. Mary-Jo Kopechne mène le titre à la baguette avec sa basse. "Celebrity Crack Up" est d'une intensité similaire. 


"Confidential" se veut plus pop, proche de la power pop que j'évoque dès que je peux. Modernettes joue le punk qui ère dans les rues à ne pas savoir quoi faire - écoutez donc les paroles, on se croirait dans du pre-slacker. "Little Girls" passe la vitesse punk supérieure, un morceau plus rentre dedans qui n'hésite pas à délivrer ses quelques secrets à la Real Kids

"Teen City" fait partie des quelques hits de la discographie des Modernettes, Buck Cherry (John Armstrong) passe en mode pop-punk façon Cheap Trick. Le groupe chante sur une Teen City USA, entretenant encore plus la confusion sur ses réelles influences.


Que vous connaissiez ou non les Modernettes, vous ne serez pas sans noter que le jangle pop de la guitare couplée avec l'énergie punk de cet EP tentent à rendre ces morceaux indépassables. La clique canadienne de l'époque savez comment délivrer des hits qui faisait un peu d'ombre à ce qui se passait du côté US. La pop culture canadienne n'a pas connu son apogée avec l'élection de Justin Trudeau, les Modernettes et les quelques Canadiens qui se cachent déjà dans la rubrique anachronique savaient comment s'y prendre en matière de cheesy pop.

(mp3) The Modernettes - Teen City

Tracklist:
Barbra
Suicide Club
Celebrity Crack Up
Confidential
Little Girls
Teen City

Liens :


You Might Also Like

0 commentaires