Still in Rock présente : The Daddyo's (Grunge Sunshine Pop)

The Daddyo's  est un trio originaire de Tulsa qui vient de faire paraitre son deuxième LP,  Smother Your Brother . J'imagin...




The Daddyo's est un trio originaire de Tulsa qui vient de faire paraitre son deuxième LP, Smother Your Brother. J'imagine que, comme moi, vous avez besoin de musiques légères pour vous évader un peu. The Daddyo's est un bon candidat à cet exercice. S'il aura fallu attendre que le très bon Rubber Brother Records se charge de donner un coup de projecteur à ce nouvel LP des Daddyo's pour qu'il parvienne à nos oreilles, on ne peut aujourd'hui que s'en féliciter.

"Damsels", le premier morceau, est fait de deux minutes de garage pop plutôt souriantes. "Crop Top" est plus proche de l'univers de Hinds (anciennement Deers), un poil trop cute. "Just A Girl" souffre du même défaut, c'est plaisant, mais what's the point?

"Mexican King" est clairement l'un des meilleurs titres de cet album. Les Daddyo's trouvent un son plus brumeux, comme si elles voulaient caresser la musique grunge du bout des lèvres. On retrouve les univers plus weirdo / série B de très bons groupes à l'image de L.A. Witch. Ca fonctionne parfaitement ! Pour notre plus grand plaisir, The Daddyo's continue sur les mêmes sentiers ténébreux avec "Peter". Les voix s'entrelacent en duo, la femme de Dracula n'a jamais été aussi sensuelle. "Sleep Interlude" fait le job, c'est lo-fi et garage, les voix nous rappellent en background qu'il faut rester sur nos gardes. Et puis, "Mr. Cool Guy" vient clore la Face A de cet LP. Le titre est plus sunshine-ish, à mon sens moins intéressant.

"Licorice" est l'un des morceaux les plus rythmés de l'album. Il conserve pourtant tout son mystère. La guitare, quasi-punk, est très primaire, montrant que les Daddyos peuvent être tout aussi délicates que sauvages. La même critique vaut également pour "Coleslaw". "Taco Spaceship" embrasse clairement le style visé, il s'agit du morceau le plus raw de tout cet LP. Et puis, "High Tide" vient clore la marche. Ce titre a vocation a regrouper beaucoup de ce qui fait la diversité de cet album. J'y trouve surtout une très bonne phase aux alentours de la 2ème minute, il n'est pas loin le son de notre Wild Raccoon national. Comme sur beaucoup de derniers morceaux, The Daddyo's montre qu'il sait aussi faire dans un style plus psychédélique. Mais faîtes donc ! 

Au final, les Daddyo's atteingnent leur meilleur lorsqu'elles osent un son moins conventionnel, une musique plus noirâtre qui semble avoir été dessinée au fusain. Les toiles colorées de certains autres morceaux sont agréables à contempler, mais là s'arrête notre romance. Entre punk et titre plus shoegaze à la Galaxie 500 mon cœur balance. Une chose est sure, The Daddyo's a le potentiel pour viser très haut. Il s'agira à présent de forger un univers, de construire un message...




Liens afférents :
Bandcamp
Article sur L.A. Witch

You Might Also Like

0 commentaires