LP : Ty Segall & King Tuff - Live At Pickathon

Ty Segall & King Tuff . Que l'on aime ou pas, le Record Store Day est toujours l'occasion de quelques belles sorties. Ce...




Ty Segall & King Tuff. Que l'on aime ou pas, le Record Store Day est toujours l'occasion de quelques belles sorties. Cette année, un spit entre Ty Segall et King Tuff est arrivé entre les mains des quelques amoureux du vinyle qui se sont bougés les fesses pour arriver assez tôt dans les boutiques partenaires (ou qui ont habilement cliqué sur Internet).

Les titres de cet LP ont été enregistrés à l'occasion du Pickathon de l'année 2013. A l'époque, Ty y défendait son album Sleeper alors que King Tuff jouait son opus self-titled. On y trouve également des titres de Melted et de Was Dead. Côté Ty Segall, 6 morceaux sont mis à l'honneur, "Sleeper", "The Keepers", "Crazy", "The Man Man", "Queen Lullaby" et "Girlfriend". L'ensemble de ces titres est globalement plus lo-fi que sur la version studio. Logique. Alors que l'on retrouve la sensation de cauchemar qui nous avait hanté en 2013, la proéminence de la basse donne ici une touche changeante. La réinterprétation (partielle) de ces morceaux est une excellente nouvelle tant on est capable de s'émouvoir de la moindre variation sur les grands titres d'une décennie. 

"Sleeper" et "The Keepers", les deux premiers, sont assez fidèles à ceux que nous connaissions déjà.  La voix Ty Segall laisse ressortir plus d'écho, ce qui renforce peut être le caractère fantomatique que le live tend à faire disparaitre. La version de "Crazy" est accélérée, le fou tourne de plus en plus vite dans sa cellule. Une vidéo de cette session est disponible sur Internet, ça vaut le détour (lien).

Certains d'entre vous se souviennent peut-être que "The Man Man" avait été nommé (haut la main) meilleur titre de l'année 2013 par Still in Rock. Ty délivre là une version plus noire encore qui nous rappelle indéniablement le fabuleux clip (lien) qui l'accompagne. La deuxième partie du morceau tourne sur un stooner que la version studio ne connaissait pas. On regrettera que Ty n'ait pas poussé le bouchon encore plus loin sur une version de 10 minutes. 

Quant à "Queen Lullaby", qui était déjà le morceau le plus énigmatique de tous, il conserve toute notre sympathie énigmatique. La dernière minute est probablement la meilleure de toutes. La batterie cogne très fort, comme une réponse à cette guitare acoustique que Ty Segall traite à la façon d'une électrique. Pour conclure, "Girlfriend" imprime le rythme qui nous a causé tant de handbanging, et c'est toujours aussi bon. Que ça plaise ou non, Sleeper est très certainement le meilleur album de Ty Segall. Ces quelques versions live l'attestent mieux que les beaux discours. 

Côté King Tuff, on y trouve "Anthem - Keep On Movin'", "Dancing On You", "Stranger" et "She's On Fire". Dès l'introduction, le son de la guitare électronique joue sur un terrain plus destructeur à la façon des seventies. Si la premier titre veut trop en faire, "Dancing On You" introduit un peu de cheesy et ça fait du bien. "Stranger" semble presque hésiter entre un son jangle pop et du punk slacker. "She's On Fire" est finalement le meilleur des 4, sorte de vieux New York Dolls remixé à la sauce 2013. Excellentttt ! 





(mp3) Ty Segall - The Man Man (Pickathon 2013)
(mp3) Ty Segall - Queen Lullaby (Pickathon 2013)



Liens afférents :
Article sur Sleeper de Ty Segall
Article sur Black Moon Spell de King Tuff

You Might Also Like

0 commentaires