EP Review : Ty Segall - Mr. Face (Garage Psych Pop)

Aujourd'hui, Kim Fowley est mort. C'est avec une immense tristesse que je pose ces quelques mots sur le papier. Je me récon...




Aujourd'hui, Kim Fowley est mort. C'est avec une immense tristesse que je pose ces quelques mots sur le papier. Je me réconforte en me disant que le futur est déjà brillant. Merci Ty Segall

On a beau dire, on a beau faire, Ty Segall trouve toujours moyen à nous surprendre.  Je le disais déjà dans l'article sur "Mr. Face" (ici), 2015 ne sera pas l'année du grand étonnement : Ty Segall continue de survoler la scène, de très haut. Chaque nouvelle sortie est l'occasion de visiter une nouvelle pièce de son talent. Le manoir est aussi grand que l'Oheka Castle.

Still in Rock a déjà tant écrit sur Ty Segall que le risque de se répéter paraît être inévitable. Je ne l'éviterai donc pas. Oui, Ty Segall est un génie, oui, ce mot doit être employé avec précaution, et oui, Mr. Face pourrait bien être son meilleur EP. Ty y joue tous les instruments, à l'exception de la batterie sur un morceau. Un nouveau statement.

"Mr. Face", chroniqué sur Still in Rock la semaine dernière (ici), est ce titre proche de Sleeper qui nous rappelle toute la force Folk de Ty Segall, musique pour le peuple. Le deuxième morceau est "Circles". L'introduction de ce titre nous procure une fois encore la montée d'adrénaline que chaque morceau de rock'n'roll devrait créer. Mais c'est finalement dans un univers proche de celui de White Fence 2014 que Ty Segall évolue. "Circles", c'est l'analyse d'une relation amoureuse, un titre qui pousse également à la réflexion.

C'est alors au tour de "Drug Mugger" d'injecter un peu de rock'n'roll. Nous y sommes confrontés à un nouveau dilemme. Chaque instrument semble avoir le leading roll, l'introductieon laisse présager une batterie en force, puis une base proéminente apparaît, et les guitares (toujours ce doux mélange d'électrique et d'acoustique) fait ensuite des siennes. Au final, la force de "Drug Mugger" s'en trouve décuplée, chaque note semble être le temps fort de ces 3 minutes. C'est, à mon sens, le meilleur titre de cet EP, ce qui en dit long sur sa qualité. Mr. Face se conclut finalement avec un "The Picture" plutôt très élégant. Sur un terrain qui ressemble un peu à celui de Manipulator, maniant l'art du psychédélisme avec justesse, Ty Segall nous régale d'un nouveau titre à intégrer toutes les meilleures playlist de 2015. En bref, Mr. Face est un nouveau BAM. Et pour assumer pleinement la répétition, oui, Ty Segall est le meilleur artiste des années 2010'.



Liens afférents :

You Might Also Like

0 commentaires