Anachronique : Guided By Voices (Indie Rock)

Guided By Voices . En deux mots : sincérité, complexité. Les opus de Guided By Voices sont des opus complexes, généralement ...




Guided By Voices. En deux mots : sincérité, complexité. Les opus de Guided By Voices sont des opus complexes, généralement faits d'un très grand nombre de morceaux, souvent d'une durée inférieure à 2 minutes, et de genres parfois opposés. Guided By Voices regroupe 17 opus studio. Il était donc impossible de tous les passer en revue. Cet article a pour vocation de se concentrer sur les deux sont qui emportent ma préférence : Bee Thousand (1994) et Alien Lanes (1995).

Il faut, je crois, avant toute chose comprendre l'apport de Guided By Voices à la musique indépendante. Le groupe trouve son inspiration en 1975, lorsque Robert Pollard est au Northridge High School, dans l'Utah. Avec l'arrivée de Mitch Mitchell (promotion 1977), Kevin Fennell (élève au même lycée) et d'un critique rock du nom de Jim Greer, Guided By Voices va ainsi naître. Le premier EP, Forever Since Breakfast, paraîtra en 1986, et le premier album, Same Place the Fly Got Smashed, en 1990. Lorsque le groupe fera paraître Alien Lanes, le huitième album studio, Robert Pollard aura déjà écrit plus de 2.000 titres. Et ce n'est pas anodin. L'influence de Guided By Voices va très rapidement gagner la scène des années '90, sur Pavement, Sebadoh, The Capstan Shafts, ou d'autres formations plus récentes telles que The Strokes. Le groupe sera également à l'origine d'un énorme débat sur la nécessité des labels dits major

Bee Thousand s'introduit sur un "Hardcore UFO's" étonnant, difficile à appréhender. Mais l'album prend toute son ampleur avec "Tractor Rape Chain", l'un des titres les plus réussis de l'opus. La guitare a un son nouveau, une singularité qui donnera à GBV un succès inattendu. Comment nier la puissance pop de "Hot Freaks" ? Nous sommes ensuite partis pour une longue traversée lo-fi. "Echos Myron" a l'avantage d'une belle mélodie, tout comme "Awful Bliss" (présent sur la Mixtape Still in Rock #1, disponible ici). "Mincer Ray" se rapproche de l'esprit d'Alien Lanes. "A Big Fan Of The Pigpen" a de quoi faire tourner les esprits. Ne cherchez pas à y accorder trop d'écoutes, ce titre a priori parfaitement anodin pourrait bien avoir raison de vos journées. "Kicker Of Elves" aurait-il pu être un charmant single ? Certainement, mais il n'est en rien, et c'est tant mieux. "I Am A Scientist" vient donner à l'opus la conclusion qu'il mérite. "You're Not An Airplane", sous forme de comptine, conclu avec toute l'autodérision qui donne à ce groupe sa supériorité. Au final, chacun de ces titres semble être la démo d'un morceau qui a changé le monde de la musique.

Alien Lanes, initialement enregistré sur une four-track, s'ouvre sur un titre plutôt exceptionnel : "A Salty Salute". On y entend immédiatement la différence sonore, un titre moins lo-fi, avec cette même énergie qui caractérisait Bee Thousand. "Evil Speakers", de moins d'une minute, revient à un son plus proche. "As We Go Up, We Go Down" emporte ma préférence, pour son aspect un brin Britpop. Les minutes trente de "Game Of Pricks" et "Closer You Are" viennent agrémenter l'opus de quelques accords nerveux. Puis vient "My Valuable Hunting Knife", un titre qui ressemble à un ultra-classique altéré par quelques acides. "King And Caroline" est identique, comme une version live enregistrée à l'iPhone 1.0. "Auditorium" se rapproche du punk, une autre preuve de la complexité des albums de Guided By Voices. D'autres morceaux sont clairement nostalgiques, à l'image de "Strawdogs". On s'approche doucement de la fin de l'opus avec "My Son Cool". Mais l'album nous réserve encore une très belle surprise avec "Always Crush Me", assurément l'un de tous meilleurs. En somme, Alien Lanes est l'une des plus belles créations indépendantes des années '90. Et dire qu'elle n'a JAMAIS été rééditée !  Il y a comme un problème... 

Ne passez pas non plus à côté de l'écoute de 
Under the Bushes Under the Stars (1996), avec "Rhine Jive Click", "Cut-Out Witch", "Look at Them", "Underwater Explosions", le mélodieux "Atom Eyes", "Don't Stop Now", "Sheet Kickers" et " Redmen and Their Wives".

Guided By Voices, c'est l'apologie de la sincérité artistique. Le groupe délivre des titres d'une durée très inégale. Lorsqu'il estimait que l'aspect créatif arrivait à son terme, il passait à une nouvelle création, sans jamais cherchait à compléter ses titres au risque de les désaltérer. Plus jamais ne nous rencontrons cette démarche en 2013. Alors, c'était mieux avant ? C'était en tout cas plus intègre.


Titres issues de Bee Thousand (1994) :

(mp3) Guided By Voices - Tractor Rape Chain
(mp3) Guided By Voices - Hot Freaks


Titres issues de Alien Lanes (1995) :

(mp3) Guided By Voices - A Salty Salute
(mp3) Guided By Voices - Always Crush Me


Liens afférents :
Article sur Pavement (best band evah')
Lien vers tous les articles 'anachroniques'

You Might Also Like

0 commentaires