Album Review : Cold War Kids - Mine is Yours

Still in Rock faisait référence le 5 novembre dernier ( article ici ) au nouvel album des Cold Wa...




Still in Rock faisait référence le 5 novembre dernier (article ici) au nouvel album des Cold War Kids, "Mine Is Yours", de sortie le 25 janvier 2011. Nous écrivions les quelques mots suivants : "À la trentième seconde "Louder Than Ever" semble proche du son de Robbers & Cowards". Le groupe à mis l'album en libre écoute il y a quelques jours, voici la review.

Nous avons pour ligne directrice classique de ne pas évoquer les groupes dits "trendy" mais que nous n'apprécions pas. Il va en autrement pour Cold War Kids, formation au premier album épique, et qui pourtant vient de nous livrer un bien pale dernier opus. On dirait presque les horribles, infâmes et irrespectables Muse. Seulement, ayant évoqué la sortie de l'album, nous nous devons d'assurer le service après-vente. Dès lors, voici, son par son, la critique Still in Rock : (note : cette critique est celle écrite lors de la première écoute de l'album, sans que le texte ne soit plus travaillé, cet album ne le méritant pas).


  • Mine is Yours : C'est lent, du lyric comme on ne veut pas l'entendre chez les Cold War Kids.
  • Louder Than Ever : Après quelques semaines d'écoute (ce titre a été dévoilé il y a moment déjà, voir cet article Still in Rock) on commence à apprécier.
  • Royal Blue : Sympathique mais lassant.
  • Finally Begin : Encore du "lyric" sur le refrain, mais où est passé le Cold War Kids qui tape ?
  • Out Of The Wilderness : Nathan Willett chante dans le grave comme on l'attend. Cette fois, c'est la mélodie qui a disparu.
  • Skip the Charades : Vide.
  • Sensitive Kid : Une introduction électronique afin probablement d'essayer de ramasser l'étiquette "novateur" et "muri". Non mes chers amis Cold War Kids, ce n'est pas ce que l'on attend de vous.
  • Bulldozer : Le pompon. Bulldozer est le titre où Cold War Kids semble le plus éloigné de son univers.
  • Broken Open : Un des titres les plus réussis de l'album. Et pourtant, ça ne vole pas très haut.
  • Cold Toes On The Cold Floor : C'est mieux. Surtout à partir de 2 min 30. Tout de même, devoir attendre la 10ème chanson sur 11, c'est décevant.
  • Flying Upside Down : Ce n'est pas le pire que Mine is Yours ait a offrir, m'enfin bon.

Une grosse déception. Les derniers EP semblaient annoncer cet album d'un genre différent et à l'évidence bien moins réussi. Tant pis, attendons 2 ans la sortie d'un nouvel opus, s'il y en a un.

Voici peu ou prou les deux seules chansons 'valables' de l'album :



Liens afférents :

You Might Also Like

5 commentaires