TH da Freak a avalé un beach boy

Oh, un nouveau TH da Freak . Hm... mais qu'en dire ? Peut-être... Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolif...


Oh, un nouveau TH da Freak. Hm... mais qu'en dire ? Peut-être...

Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. Prolifique. 

Voilà, et sans copier-coller, siouplé. 
Attendez, je reviens...

Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. Slacker. 

Ah voilà, ça va mieux.
Et pour compléter ma chronique...

Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. Cheveux bleux. Cool. Années 90. 

Tout est là. Si je m'étais pourfendu d'une vidéo à l'occasion de son dernier album, Freakenstein, j'ai décidé cette fois-ci de ne trop forcer sur le haricot. Ma technique ? Reprendre les mots clés qui apparaissent dans la presse dès que l'on parle de TH da Freak, comme qu'ils font. Ouais, après tout, une seule phrase bien tournée suffit à faire son effet, Lester Bangs est mort et re-mort.

Je ne rentrerai donc pas dans une comparaison de Thoineau avec Brian Wilson, la faute au combo voix de tête et musique surf. Je ne dirai pas non plus que Still Freakin' Out, le nouvel EP de TH da Freak, est plus qu'un petit quelque chose estival, qu'il semble en réalité être la balade d'un fantôme sur la plage, une sorte de bedroom pop pour les vieux surfeurs avachis sur leur canapé, les Brice de Nice à la recherche d'une sirène qui avait la moitié haute d'un poisson et la moitié basse d'une femme. Je ne ferai pas non plus l'analyse de TH da Freak avec sa relation au weird, je ne parlerai pas de l'hommage caché à Jonathan Richman sur "Serenade", celui à Ween (album 12 Golden Country Greats) sur "Be Nice With Your Bank" ni même de la violence ordinaire de "It's Hard" ; et je ne remarquerai pas plus la malice de Thoineau qui prend ici le genre le plus accessible qui soit (qui n'aime pas la musique surf, sérieusement ?) pour y coller quelque accords chelous à la Surfaris, pleins de dièses et de contretemps. Thoineau se fait Prokofief de la musique haïtienne, mais l'expliquer serait trop long.


Ce que je dirai, à l'inverse, c'est qu'il vous suffit de suivre ce lien (ici, là) pour télécharger les mp3 qui vont bien. Je vous demanderai, aussi, de lâcher vos plateformes de streaming, parce que ce n'est pas assez nineties et qu'il faut vous souvenir que le mp3 a été inventé en 1999. Et que les années 90s, c'est cool. Comme TH. Comme l'été. Comme le surf. OK?!

Liens :
Vidéo sur l'album Freakenstein
Article sur le chef d'oeuvre The Hood
Interview Still in Rock avec Thoineau Palis

You Might Also Like

0 commentaires