FAKE NEWS #7: Rock en Seine est un festival rock

In a post-truth/post-music critic world, I am so proud, oh yeah, so, so proud to present a new Still in Rock column entit...


In a post-truth/post-music critic world, I am so proud, oh yeah, so, so proud to present a new Still in Rock column entitled "Fake News". Every once in a while, mostly on Fridayzzz, I'll publish a paper developing an alternative fact/theory in which I am the only one to believe. Only buzz matters so let's flush what they call "truth" down the toilet. And by the way, Jay Reatard is not dead and Donald Trump listens to his music. Did you know that?


******


Rock en Seine est un festival rock
Entretien avec Matthieu Pigasse

Article par Morgan

Face aux nombreuses critiques qui s'abattent sur la programmation de l'édition 2018 du festival parisien, "pas assez rock" pour certains, le propriétaire du festival s'exprime pour la première fois sur le sujet.

Si Matthieu Pigasse a choisi Still in Rock pour s'exprimer, ce n'est nullement le fruit du hasard : "J'avais besoin d'exprimer quelques vérités sans que cela ne prenne trop d'ampleur médiatique, vu que personne ne lit votre blog, inutile perpétuateur de talents approximatif, il m'a semblé que c'était le medium idéal pour cela". Voici donc, en exclusivité, l'interview sans langue de bois du punk de la finance.

M. Pigasse, que répondez-vous à ceux qui estiment que Rock en Seine trahit ses origines musicales en programmant des groupes de rap et de musiques électroniques depuis quelques années ?

Mais mec tu crois que ça me fait kiffer de faire signer un contrat aux gars de PNL ou à Stefflon Don ? Pour tout te dire, j'ai même eu envie de pleurer en découvrant ce qu'était la musique de Georges Fitzgerald… C'est sûr on est loin de 2004 avec Sonic Youth et les White Stripes en tête d'affiche ! Mais en même temps le rock n'est plus vendeur. PNL ça pèse 1,5 million d'abonnés sur Insta, King Gizzard ils n'y sont même pas. Elle est là la différence ! Pour qu'un événement fonctionne aujourd'hui, il faut que les petites influenceuses postent leurs selfies backstage. Et vu qu'elles préféreraient perdre un neurone œil plutôt que d'écouter un groupe à moins d'un million d'abonnés… tu vois notre dilemme ?

Comment expliquez-vous le relatif échec de l'édition qui vient de s'achever, le festival annonce 90.000 personnes quand les réseaux sociaux montrent des pelouses désertes ?

FAKE NEWS ! Live Nation propage de fausses images sur les réseaux pour masquer l'échec de leur propre évènement. Donald Trump himself a même loué les mérites de notre festival. Une telle reconnaissance internationale c'est quand même quelque chose de fort ! Après, 90.000 personnes, je te l'accorde, c'est peut-être exagéré. Mais je suis un optimiste, il faut voir le bon côté des choses, plus besoin de faire la queue au bar ou aux toilettes… Et puis les pogos et autres slams, c'est terminé ! On s'adapte à notre nouveau public. Désormais on développe des espaces V.I.P pour voir les concerts au calme - avouons-le, personne n'a envie de se retrouver collé entre deux punks parfumés à la 8.6.



Mais alors, pourquoi ne pas choisir de renommer le festival en supprimant l'adjectif " rock " ?

Le rock est toujours cool aujourd'hui, mais seulement le mot en lui même et l'idéal qu'il dégage. En revanche, la musique, tout le monde s'en branle (sic). L'histoire de Rock en Seine c'est un peu la même que celle de Skyrock finalement, à la fin des années 80, cette radio s'est développée en passant du rock et de la pop, puis faute d'audience est devenue ce qu'elle est aujourd'hui. Tout le monde se revendique rock'n'roll, du vieil acteur en mal de reconnaissance aux politiques qui veulent rajeunir leur image en passant par l'industrie du luxe - les marques de parfum qui singent l'image rock n'ont probablement jamais mis les pieds dans la moiteur du sous-sol de la Méca, elles comprendraient l'incohérence du truc sinon !

Pourtant certains groupes de rock subsistent encore dans la programmation du festival, comment l'expliquez-vous ?

Bon déjà soyons clair, les rares groupes de rock qui se produisent encore ici sont programmés soit à des horaires improbables, soit sur les petites scènes. Cette année par exemple on a mis King Gizzard, Idles et Mourn pour piéger les fans de rock. King Gizzard on a hésité à les mettre sur la grande scène, mais comme ils sont australiens ça aide, il y a un petit côté summer feeling. Idles et Mourn on les a mis sur des petites et même pas en dernier passage. De toute façon les vrais fans les ont déjà vus cette année au Bataclan ou au Trabendo. Après il y a quelques groupes qui reviennent tous les deux ans. Franz Ferdinand par exemple (2005, 2013, 2015, 2017, 2019, 2021) pour eux on ne peut rien y faire. Lors de leur première venue, ils ont inclus dans leur contrat une clause d'immunité, aussi connue sous le nom de "clause Iggy Pop". En gros impossible de les refuser, dès qu'ils veulent passer quelques jours en France ils viennent jouer ici. Mais quelque part c'est rassurant pour le public !

A quoi va ressembler l'édition 2019 de Rock en Seine ?

On va essayer d'attirer encore plus de followers de poursuivre le virage opéré depuis quelque temps. Ce qui est bien avec l'arrivée d'AEG c'est qu'on a accès à un nombre incroyable d'artistes dénués de talent. Du coup on va viser très haut l'année prochaine. La line-up est déjà presque bouclée et je peux te dire que le comunity manager du festival va être en surchauffe ! On va aussi tenter de nouvelles choses. On va supprimer la scène Ile de France qui promeut les artistes locaux - personne ne les connaît de toute façon - pour la remplacer par une scène " Son et lumière " avec DJ électro et lampes disco. L'avantage c'est que ça demande moins de travail pour mettre en place le matos, une prise pour le Macbook Pro et c'est parti ! On travaille aussi sur de nouveaux stands. Un stand "Instagram" notamment sera mis en place avec des initiations aux selfies en festival et des conférences d'influenceurs pour expliquer comment donner l'illusion que l'on s'amuse à un concert. @EnjoyPhoenix présidera même la table ronde "Comment se maquiller pour être repéré(e) par ta star préférée !". Rock en Seine is dead, long live to Paris Psych Fest! Fake newz or not, it's your call.

****
En exclusivité mondiale, la line up de Rock en Seine 2019 !

You Might Also Like

0 commentaires