Still in Rock présente : Flat Worms (Garage Punk)

Flat Worms est un groupe originaire de Los Angeles qui fait office de "super groupe", malgré son statut d'inconnu. P...


Flat Worms est un groupe originaire de Los Angeles qui fait office de "super groupe", malgré son statut d'inconnu. Pour cause, Will Ivy est à la guitare, lui qui a joué dans de nombreux projets, Justin Sullivan est à la batterie, après être passé par The Babies et Kevin Morby, et Tim Hellman est à la basse, après avoir joué pour Thee Oh Sees, Ty Segall et Sic Alps, excusez du peu. 

Le groupe vient tout juste de faire paraître son premier EP, Red Hot Sand. Composé de trois morceaux, on y trouve un garage bien punk qui brille par l'explosivité de ses morceaux. Et puis, les titres en sont restés à l'état de démo, ce qui rajoute au côté brutal et lo-fi de ces quelques créations. Pour un premier coup de gueule cri au monde, c'est plutôt très efficace. Le groupe a déjà le soutien de Volar Records, que l'on connaît pour avoir plus ou moins lancé Audacity avec son EP Ears And Eyes. Voilà qui sent bon. 


L'EP est introduit par "Red Hot Sand", le titre le plus fouillé des trois. Flat Worms se présente à nous sous un costume de Fugazi. Et puis, il n'oublie pas de nous donner un peu de pop à la cuillère. Il faut haléter le bébé punk à la recherche de sensations fortes, ce que "Red Hot Sand" fait déjà très bien. Parquet Courts serait fier. On enchaîne avec "Petulance". Le titre est clairement plus bourru. Enregistré au Golden Beat Recording Studio de Los Angeles, il ne s'encombre pas de trop de chaleur humaine. Il y a quelque chose de crasseux, peut-être est-ce le refrain qui nous rappelle certains 

"Sovereignty" fait office de single. Il va vite, il va fort, et il est agrémenté d'une vidéo qui recycle quelques images des 5 ans du chanteur pour en faire une sorte de thriller malsain où Batman serait un peu louche. La scène garage punk est souvent partante pour une bonne marrade, il n'y a qu'à voir : Kitten Forever, Mike Krol, Mean Jeans, Thee Tsunamis, autant de rigolos qui profitent de leur musique pour nous parler de leur dernier coussin péteur. Flat Worms s'éloigne de ces clichés avec sa musique, il était normal qu'il y revienne par la vidéo.


Bien entendu, il y a trop tôt pour juger si Flat Worms sera l'une des prochaines sensations de la scène punk californienne, une chose est sûre, il suffirait de peu pour que ce soit le cas. Par exemple, un petit Burger Records par-ci par-là aiderait bien l'affaire. Par exemple, un LP solide avec 10 morceaux tout aussi salissants que les 3 en notre possession pourrait jouer en sa faveur. Par exemple, un deuxième clip avec Superman donnerait du fil à retordre à ce très bon "Sovereignty". Flat Worms est encore inconnu, mais il y a d'ores et déjà fort à parier sur son avenir dans les squats californiens.


(mp3) Flat Worms - Sovereignty
(mp3) Flat Worms - Red Hot Sand


Liens afférents :
Article sur le groupe russe Sonic Death
Interview Still in Rock avec Parquet Courts

You Might Also Like

0 commentaires