Single : Jacco Gardner - Find Yourself (Pop Baroque)

Jacco Gardner est un artiste néerlandais qui a fait paraître son premier opus en 2013. Intitulé  Cabinet of Curiosities , on y découv...




Jacco Gardner est un artiste néerlandais qui a fait paraître son premier opus en 2013. Intitulé Cabinet of Curiosities, on y découvrait une Pop Baroque qui avait fait l'unanimité. Still in Rock était plus mitigé, qualifiant certes la musique de "surnaturelle" et "qui a assurément de quoi envoûter", mais tout en relevant que certains titres "lassent rapidement". 

Nous n'avions pas eu la moindre nouvelle de Jacco Gardner en 2014. L'artiste préparait en réalité son deuxième opus, dans le secret d'une chambre éclairée aux bougies. Intitulé Hypnophobia, ce dernier paraîtra finalement le 5 mai prochain via Polyvinyl Records. Choix étonnant, Jacco Gardner a en effet choisi de quitter la famille Trouble in Minds. L'influence du label se fera-t-elle sentir ?

Quelques indices nous sont déjà révélés sur le premier single, "Find Yourself". Force est de constater que ce titre est plus groovy que ceux du premier opus. Jacco y allie les sons de la période pre-Funk à ceux d'un psychédélisme à la Syd Barrett. D'une façon totalement déconcertante, Jacco Gardner parvient en soi à faire de la Pop Baroque une véritable machine à Hit. "Find Yourself" concilie en effet deux objectifs souvent antinomiques : créer une véritable pièce d'art et toucher le plus grand public. Il rappelle en cela la belle époque de Donovan. Il est ainsi, pour l'heure, une des grandes réussites de 2015. 

Le titre b-side, "Mixed Feelings", ne sera pas sur la tracklist finale d'Hypnophobia. Il s'agit d'un bon titre instrumental qui joue parfaitement son rôle d'accompagnateur. Il n'est pas impossible qu'on se prenne d'amour pour ce morceau, mais force est de constater que toutes les lumières sont naturellement braquées sur "Find Yourself".

En bref, ce 7inch de Jacco Gardner est particulièrement prometteur. Il se pourrait bien qu'Hypnophobia soit plus aboutie que Cabinet of Curiosities qui ne jouait que sur une seule corde. Le son de ce premier est indéniablement plus profond. Et c'est important, la profondeur, dans un monde de sorcellerie tel que celui de J.G.




Liens afférents :

You Might Also Like

0 commentaires