Live Review : Cardboard (Fuzzy Garage Pop)

----- FRENCH version (english below) Cardboard . J'étais venu à Brooklyn avec l'idée en tête de voir évoluer un futur g...




----- FRENCH version (english below)

Cardboard. J'étais venu à Brooklyn avec l'idée en tête de voir évoluer un futur grand groupe depuis ses débuts : le candidat idéal est tout trouvé. Cardboard, en raison de la grande qualité de ses versions studio et d'un live absolument brillant est voué à une très grande reconnaissance.

Le concert commençait à 23h, dans un petit bar punk du Lower East Side nommé Otto's Shrunken Head. La petite mais non moins plaisante et super bien insonorisée salle de concert se dévoilait après avoir traversé une première où toutes sortes de têtes de mort/têtes rétrécies côtoient les planches de surf accrochées au plafond. S'y trouvait Cardboard, ajustant la balance et le son des micros à force de "one two fuck".

D'une durée d'un peu moins d'une heure, le moins que l'on puisse dire est que le set aura été très intense. Du genre de live sans une seule seconde d'ennui, tout aura été absolument irréprochable. La voix de Jonathan est un atout du groupe qui révèle toute sa puissance en live, un exercice qui ne trompe jamais. De son aveu recueilli après concert - il m'a d'ailleurs chargé de dire qu'il avait en réalité 47 ans et était divorcé 5 fois - le son que produit Cardboard en live est bien plus lo-fi, plus crasseux, plus pénétrant encore. Passant de titres punk à d'autres clairement Garage, de certains présents sur leur premier EP à d'autres qui verront le jour ultérieurement, le public était absolument conquis, heureux de vivre là un moment frénétique. Il faut dire que les titres se sont enchaînés avec une incroyable aisance, tous plus puissants les uns que les autres, du style où l'on se dit à la fin de chacun, "roh, celui-ci était encore mieux que le précédent". 

Cardboard est assurément promis à de très grandes choses. Otto's Shrunken Head aura vu ses chaises trembler, et ça ne risque pas d'être le dernier bar à subir les foudres de ce groupe.




----- ENGLISH version

I came to Brooklyn with the goal to see one of the next big band since its beginning. Cardboard is that band. With some amazing studio versions and a brilliant live, those guys are committed to a high recognition.

The show was in a small punk bar of the Lower East Side named Otto's Shrunken Head. The concert room unveiled after crossing a first one where all kinds of shrunken heads rubbed surfboards hanging from the ceiling. Cardboard was there, adjusting the sound balance and microphones.

For a bit less than one hour Cardboard produced a very intense set, the kind of show without a single second of boredom. Everything has been absolutely faultless. Jonathan's voice is an asset of the band which its true power in live. He told me after the show that the live sound produced by Cardboard is much more lo-fi and dirtier, which I totally agree with. It also also much more penetrating. - He also charged me to say that he had in fact 47 years old and divorced five times -. From punk songs to garage rock, from some tracks present in their first EP from others which will emerge later, the audience was absolutely charmed, happy to experience a frantic moment. All titles were chained with incredible ease, all more powerful than others, the kind of tracks where we said at the end of each, "oh, it was even better than the one before".

Cardboard is surely promised to great things. Otto's Shrunken Head has seen his chairs shake, and it will not be the last bar to suffer the wrath of this band.




Liens afférents :
BandCamp

You Might Also Like

0 commentaires