Album Review : The Do - Both Ways Open Jaws (Indie Folk)

Je vous entends, vous, ô fan de Pitchfork, vous étonnez de la bonne critique à venir d'un groupe français non répertorié par l'u...




Je vous entends, vous, ô fan de Pitchfork, vous étonnez de la bonne critique à venir d'un groupe français non répertorié par l'une de vos références. Et pourtant, The Do mérite une place de choix sur n'importe quel site de musique à la recherche de sons novateurs et percutants.


Both Ways Open Jaws est un bel opus des Do, un album faisant que l'on revendique leur nationalité française (oui, ça nous arrange). C'est pétillant à souhait, extrêmement riche et la production est de très bonne qualité.


Le travail en amont a nécessairement dû être faramineux et le groupe parvient malgré tout à témoigner d'une belle continuité, un fil conducteur dont on suit la trace sans la moindre hésitation. Que dire de plus sinon la critique détaillée, comme à l'habitude.


  • Dust It Off : un titre un peu à part pour commencer cet album. Très post-pop, l'ensemble sonne à merveille. Une belle entrée en matière.

  • Gonna Be Sick ! : la voix de The Do que l'on aime entendre, on l'aime car elle nous rappelle le 1er album. Rien de révolutionnaire ni de très profond, pas là la prétention de ce titre.

  • The Wicked & The Blind : The Do 2.0 . Une orchestration plus recherchée, une voix plus travaillée, c'est moins brut et pourtant tout aussi joli. Ce genre de titre trouve plus de grâce à nos yeux, sa richesse pose la nécessité de plusieurs écoutes. Le final est une apothéose plus qu'intéressante, très réussi.

  • Too Insitent : une fois de plus ce titre surprend par son orchestration diverse et variée. Pour le reste, "Too Insistent" souffre d'un manque de mélodie, et si le tout demeure agréable, ce n'est certainement pas le titre qui restera dans les annales du groupe.

  • Bohemian Dances : inquiétant et pourtant intrigant. Riche et pourtant parfaitement dosé. Continuel dans la réussite et déroutant par ses phases. Un titre extrêmement réussi.

  • Smash Them All (night visitor) : ce titre s'inscrit parmi ceux qui sont agréables à l'écoute et pourtant auraient pu être supprimé au montage. D'autant plus que le final est longuet.

  • Leo Leo : la voix de "Dust If Off". "Leo Leo" pour un titre un poil trop décousu, on y perd en sensibilité.

  • b.w.o.j. : Une excellente surprise de ce Both Ways Open Jaws. The Do 2.0 exprime durant 1min41 un peu plus encore la diversité de ses influences.

  • Slippery Slope : un phrasé hip-hop à l'introduction, une orchestration tribale, ce titre est une franche réussite. Entrainant, captivant, le genre de chanson dont seul The Do est capable dans le monde entier.

  • The Calendar : les violons y sont trop beau pour ne pas apprécier cette pop délicieuse. The Calendar vous prévoit un tour de manège, une barbe à papa et des adieux singlants, une déchirure.

  • Was It A Dream : d'une qualité moindre, cette chanson vient temporer une trèss belle seconde moitié d'album. Finalement un peu à l'image de la seocnde partie de ce titre, plus complexe. La voix d'Olivia Merilahti demeure cependant trop poussée.

  • Quake, Mountain, Quake : Ne parvient pas à saisir ce petit plus que rend la plupart des autres titres si précieux, si fragiles. Non, celui-là indiffère.

  • Moon Mermaids : une conclusion tout en douceur, une belle fin pour cette histoire intitulée Both Ways Open Jaws qui permet de belles découvertes.



En somme, 3 titres d'exceptions se démarquent, nous pensons là à "The Wicked & The Blind", "Bohemian Dances" et "Slippery Slope". On y enlèverai volontiers 3 autres, l'album serait alors composé de 10 titres seulement (le chiffre parfait, celui des grands albums), et la musique française aurait trouvé son heure de grâce. En réalité, il n'en va pas différemment, cet opus demeure bon et même plus, cet opus figurera en haut des classement-albums français de cette année 2011.


Both Ways Open Jaws ne décevra pas les fans et conquerra quelques nouvelles oreilles. Nous boudez pas votre plaisir plus longtemps, The Do est une expérience musicale ô combien plaisante au milieu de ce flot de nouveautés anglaises et venues de Brooklyn.



Note : 7,4 / 10 (barème)



(mp3) The Do - Bohemian Dances
(mp3) The Do - The Wicked & The Blind



Liens afférents :

MySpace

Critique de Dust It Off


You Might Also Like

0 commentaires