The Memories, musique d'ascenseur

Les Memories sont nos amis. Parce qu'ils sont gentils. Et beaux. Bon OK, que gentils.  Il y en a qui ont inventé la musique...


Les Memories sont nos amis. Parce qu'ils sont gentils. Et beaux. Bon OK, que gentils. 

Il y en a qui ont inventé la musique d'ascenseur pour faire passer le temps tandis que d'autres délivrent une pop sans trop de consistances pour le simple plaisir d'esquisser un sourire de l'esprit. C'est le cas des Memories. On le sait, le groupe est l'un des plus joyeux lurons de la scène, une véritable petite aubaine pour qui s'intéresse aux intrications du mouvement twee dans la musique trash(y). 

Son nouvel album instrumental, Stargazer's Highway, a vu le jour via Gnar Tapes le 28 novembre dernier. Il fait ainsi suite à In La La Land, chroniqué ici. Bien entendu, les Memories y sont toujours aussi cool-cool, faisant de leur musique une sérieuse concurrence aux prozac & co.



Sur "Stargazer's Highway", les Memories semblent vouloir nous dire que l'album s'écoutera en regardant les étoiles. Quant à "Grapes in Bed", il reprend effectivement les codes de la musique de chambre pour jouer la carte de la flemmardise intégrale, à moins que ce ne soit cette sensation des yeux qui collent encore.  Et puis, parce que les Memories sont parfois plus eighties que nineties, "City of Love" vient ajouter quelques néons à cet univers complaisant. On reconnait la ligne de base tirée du précédent album.

"Love Song For The Open Road", c'est le titre de la grande escapade. Ça y est, vous y êtes arrivée, Shady Lane est à l'arrière de votre cabriolet, les cheveux aux yeux, vous venez de la soutirer à son boyfriend tyrannique et vous partez "direction une nouvelle vie". Cliché, mielleux, vous avez dit cliché ? Vous arrivez finalement dans le sud des Etats-Unis, au pays des rednecks. Il y a certes quelques "Open Minded Cowboy" qui, flirtant avec la folk, vous font quelques sourires gracieux. Surtout, les gens vous regardent bizarrement. 

Alors, vous décidez de réparer la voiture afin de trouver bisounours-land. "Working On The Car" est le titre du second départ, les Memories y sont toujours aussi sympas avec leur pop zelée. Vous revoilà  donc sur la route, en compagnie de "Anywhere You Want To GO". Les références sont trop nombreuses pour toutes les évoquer, qu'importe, les Memories intègrent une fois encore quelques notes synthétiques qui font ce que la scène Burger Records a toujours adoré.


Vous l'aurez donc compris, les Memories viennent de délivrer l'album Starbuck par excellence, celui des types qui bossent dans des coffee shop sur leurs projets d'archi, celui des blogueuses qui éditent leurs vidéos un cream latte à la main. Les Memories veulent nous forcer la main, faire de nous de gentils zombies du capitalisme pas si sauvage que ça. L'album est bien dans la mouvance Burger, cheesy et pop qu'il est. Et avec cet album, on se fait tatouer un beau "Memories, best friends forever".

(mp3) The Memories - City of Love
(mp3) The Memories - Anywhere You Want To GO

TracklistStargazer's Highway (LP, Gnar Tapes, 2018)
1. Stargazer's Highway
2. Grapes in Bed
3. City of Love
4. Love Song For The Open Road
5. Open Minded Cowboy
6. Working On The Car
7. Anywhere You Want To GO

Liens:
The Memories : la k7 de Tobie
The Memories: Cheesy-Gentil 2 Le Retour

You Might Also Like

0 commentaires