Chris Cohen: ineffaçable

Il y a les bromances et il y a plus. Ce sont les véritables  dilections , sans besoin de répicrocité. Voilà précisément comment je ...


Il y a les bromances et il y a plus. Ce sont les véritables dilections, sans besoin de répicrocité. Voilà précisément comment je définis ma relation avec Chris Cohen. Je tiens ses deux albums, Overgrown Path (2012) et Overgrown Path (2016) comme deux pièces majeures de la décennie, sa relation avec sa musique comme un exemple de vérité (interview). Et je ne suis pas seul, voyez une fois encore ce que me confiais Mike Sniper, créateur de Captured Tracks : "lorsque je déprime à l'idée d'avoir un label indépendant en 2016, je trouve réconfort dans l'idée d'avoir fait paraître deux albums de Chris Cohen". Ça plante un décor.

On trouve une mélancolie qui n'est jamais écrasante dans la musique de Chris Cohen. Peut-être est-ce même l'inverse, ce que je notais sur son premier album qui se terminait sur un titre nommé "Open Theme". C'est, en effet, toujours la direction que prend Chris Cohen, poète du calibre de Nick Drake.



Nécessairement, je scrute toutes les sorties de Chris Cohen avec l'engouement d'un horloger devant le plus beau des mécanismes. Sans prévenir, Chris a fait paraître "Edit Out" (effacer) il y a quelques jours à peine. Il semble annoncer un nouvel album, mais là n'est pas ma préoccupation. Je v(o)is ce titre comme la lettre d'amour d'un amant à son épouse restée sur le banc. Chris Cohen y introduit des cuivres, plus spleenétique encore qu'à son habitude. Les regrets semblent se mêler aux remords, la pop semble fondre dans les élans slowcore que seuls lui et Cass McCombs savent magnifier de la sorte. Chris Cohen est l'un des plus grands artistes de notre génération, ineffaçable.

Je le vois assis dans le noir aux côtés de son piano. La pièce est grande, trop grande pour lui seul. Il y a un vieux parquet au soleil, un simple tapis aux alentours de son compagnon ; et ses pensées. Chris Cohen ne se laissera pas manger par la société digitale, il ne fera pas partie de ces artistes absorbés (niqués) par les réseaux. Il aura encore cette étincelle qui donne à cette musique slowcore les espoirs d'un monde plus feutré.

(mp3) Chris Cohen - Edit Out

Tracklist: Edit Out (Single, 2018)
1. Edit Out

Liens:
Interview avec Chris Cohen
Article sur son dernier album

You Might Also Like

0 commentaires