Best of Still in Rock : Juin 2018

Juin 2018 . C'est toujours un mois pivot. Alors que l'on bascule sur la seconde moitié de l'année, juin est aussi...

Juin 2018. C'est toujours un mois pivot. Alors que l'on bascule sur la seconde moitié de l'année, juin est aussi l'occasion pour les labels de sortir leur dernier hit avant l'été. Juillet et août sont généralement plus calmes, on regarde alors notre discographie depuis le 1er janvier et l'on se demande ce que vaut l'année en cours. En l'espèce, 2018 est plutôt clémente avec nous, mais on a déjà connu meilleur. Heureusement, juin a accéléré la cadence. Et si septembre est à la hauteur, on sera sur les rails d'une bonne année. A moins qu'un album ne sorte de nulle part et vienne mettre 2018 sur une autre planète.


by Kacen
Instagram
Portfolio
Facebook
******

1. Dumb : LE GROS BOOM (lien)

C'est la magie de la scène indépendante. Les artistes émergent, c'est un véritable processus hayékien de découverte. Alors que nous ne connaissions pas l'existence de Dumb en ce début d'année, il fera partie des meilleurs albums de l'année. On le suivra pendant de nombreux mois, peut-être même qu'il délivra certains des meilleurs titres de la fin de décennie 2010s. Son premier album est un chef d'oeuvre.

2. Mac DeMarco : SANS CONTESTE (lien)

Cet article est une petite mise au point. On entend trop de dénigrements, parce que dénigrer, c'est chic. Il est certain que Mac DeMarco, ni nême aucun autre artiste, ne peut être au gout de tous. Dénigrer est autre chose. Avec ses nouvelles démos, j'espère qu'il fera taire les critiques les plus absurdes. 

3. Ty Segall : REVIENS ! (lien)

Ty Segall est la figure paternelle du garage 2010s, aux côtés de John Dwyer. Alors que je suis récemment tombé sur certains de ses premiers titres, je me suis dit qu'une petite chronique "retour aux sources" s'imposait.

4. Les Fake News : LE DÉBUT (ici + ici + ici)

Ce mois de juin 2018 aura vu la naissance d'une nouvelle rubrique Still in Rock : "fake news". Les trois premiers articles ont été consacrés à une critique du nouveau Deerhunter - qui s'appelle Fuck Off - au mea culpa de Vice et Pitchfork ainsi qu'à la relation compliquée de Ty Segall au rock'n'roll.

5. Les Gimme top 5 : les meilleurs albums de l'été 2018 (ici), les meilleurs singles (ici), les meilleurs morceaux qui parlent de cowboy (ici), ainsi que les chansons des types qui se font chier (ici)

La série Gimme Top 5 s'est attaquée à tout un tas de thèmes qui, outre le fait qu'ils n'ont aucun sens, permettent toujours de revisiter l'histoire moderne de la musique qu'on aime ! En juin, on s'est ainsi questionné sur les meilleurs albums de l'été 2018, les meilleurs singles, les morceaux qui parlent de cowboy et ceux de "being booooored".

*******
À également ne pas manquer : 

La meilleure vidéo de 2018 (ici), Le dernier Peach Kelli Pop qui tue (ici), le premier EP de Cosmic Vibes (ici), Wassup Rocker Radio qui délivre une excellente mixtape (ici), les débuts des Extremophiles (ici), Paul Jacobs qui devient pop (ici), Stork qui pulvérise l’été (ici), Dog Date qui ne DOIT PAS passer inaperçu (ici), et enfin, un article assassin et mesuré sur la Villette Sonique (ici)

You Might Also Like

0 commentaires