L.A. Witch : la Californie aux sorcières !

L.A. Witch a bien grandi, la sorcière bien-aimée est devenue un membre du clan d' Eastwick ... le groupe que je décrivais en ...


L.A. Witch a bien grandi, la sorcière bien-aimée est devenue un membre du clan d'Eastwick... le groupe que je décrivais en 2014 (lien) est devenu connu. Alors qu'Halloween approche (sentez-vous l'excitation ?!), L.A. Witch tombe à pic avec un premier album qui paraît sur Suicide Squeeze (la maison d'Audacity, Nobunny, Gap Dream, Shannon And The Clams, Guantanamo Baywatch, King Tuff et j'en passe). 

Au programme, du rock psyché qui emprunte au desert rock, mais aussi, de la pop tourmentée, quelques jams super bien sentis et des atrocités dignes d'un film de série B. Et si nous disions à l'époque du premier article sur le groupe que sa musique n'était "pas tout à fait neuve", L.A. Witch semble avoir trouvé un nouvel angle d'attaque !



"Kill My Baby Tonight" est un bon titre introductif, parce qu'il respecte le thème et parce que le rythme initié par la guitare est fort bien trouvé. Il fait des vagues que les réverbs' reflètent parfaitement, L.A. Witch est dans son élément, et nous avec.

Peu semblait être d'accord avec moi lorsque je disais il y a peu que l'on reconnaît souvent un bon producteur à l'enregistrement de la batterie. C'est ce que m'a inspiré "Brian", un titre hypnotique qui se démarque justement de la sorte. Et puis, Sade Sanchez emprunte un peu à Shannon Shaw, un peu à Sheer Mag, ce qui ne peut qu'être une bonne nouvelle. Vient ensuite "Untitled" qui est moins efficace, mais on se raccroche à l'instru' aride et désertique qui contraste parfaitement avec l'esprit du groupe qui s'est toujours voulu noir et proche des living dead


"You Love Nothing", le quatrième, est le véritable fer de lance de cet album. Outre le cynisme qui ne caractérise pas vraiment L.A. Witch qui, au contraire, a toujours fait preuve de sérieux, il laisse place à une longue boucle qui apparaît dès la troisième minute jusqu'aux confins du rock semi-psyché des Witch. Le groupe n'a jamais été si envoutant, on se croirait face à face avec la clique des Craft.


"Drive Your Car" introduit la face B sur un rythme renforcé. Le son de la guitare rappelle celui des Death Valley Girls, mais une fois encore, L.A. Witch se distingue avec un excellent solo qui le différencie du reste la scène. Il faut dire que l'inspiration Halloween-esque du groupe l'y oblige quelque peu. Vanilla Fudge, maître en la matière, n'a jamais nié ses envies de grandiloquence, ce qui contraint désormais le reste de la scène à s'y frotter.

"Baby In Blue Jeans" accentue la tendance. Le tempo n'a jamais été si lent de tout l'album, L.A. Witch semble laisser suite à ses envies de dream pop psychée. Il faut prendre ce titre comme un morceau de jazz, pour marcher dans la rue, pensif (et niais ?).

*****

Petit interlude :


*****

"Feel Alright" nous dit que tout va bien dans le meilleur de la fin du monde, mais c'est "Good Guys" qui nous reconnecte avec le rock de désert que cet album magnifie. "Get Lost", qui était le meilleur titre du premier EP du groupe, vient logiquement conclure le tout. La fuzz sature le paysage sonore, mais L.A. Witch s'en sort finalement avec une version remasteurisé qui n'a rien perdu de sa superbe.


Au final, il ne faut pas prendre cet album comme un nouvel LP de garage pour aller trainer sur les terrains vagues à la recherche de quelques vampires rock'n'roll. L.A Witch est un album qui prend son temps et qui se distingue par la qualité des instru'. Le groupe joue sur ces longues phases instrumentales, et c'est très bien ainsi, trop peu le font en réalité.

Originaire de Los Angeles, ce que l'on entend à l'évidence, il ne démord jamais de son approche très nébuleuse du garage psyché. Le contraste avec l'univers très noir qu'il tend à dégager fait de ce premier LP une franche réussite. Halloween 2017 est bien parti...

(mp3) L.A. Witch - You Love Nothing
(mp3) L.A. Witch - Get Lost

Tracklist : L.A. Witch (LP, Suicide Squeeze, 2017)
1. Kill My Baby Tonight
2. Brian
3. Untitled
4. You Love Nothing
5. Drive Your Car
6. Baby In Blue Jeans
7. Feel Alright
8. Good Guys
9. Get Lost

Liens :
Premier article sur le groupe
Article sur le dernier Death Valley Girls

You Might Also Like

0 commentaires