Best of Still in Rock : Janvier 2015

Janvier 2015 . Déjà le 5ème mois de janvier que nous passons ensemble, une demi-décennie. De quoi donner le tournis. Ah, nous en avons vu...

Janvier 2015. Déjà le 5ème mois de janvier que nous passons ensemble, une demi-décennie. De quoi donner le tournis. Ah, nous en avons vu des choses ensemble. Nous en avons croisé des artistes, des albums d'exception. On ne compte plus les espoirs qui nous ont déçu et les surprises qui ont illuminé nos soirées. Ce bref édito n'est pas celui d'un futur adieu, mais simplement l'occasion de se rappeler qu'on ne tombe que rarement nez à nez avec de futurs grands noms de la scène. Ce best of fait partie de l'exception. Que 2015 soit !






1. Cardboard : EPOUSTOUFLANT (ici)

Le deuxième EP de Cardboard est à couper le souffle. Depuis maintenant presque 30 ans, la scène se cherche un digne successeur à Chris Bell. Nous venons enfin de le trouver. Et ce n'est pas parce que Cardboard n'a pas encore le statut qu'il mérite que l'on va s'en priver. Ajoutez-y l'esprit des premiers Beck et vous obtiendrez une bonne partie de la substance de ces trois titres. 2015 commence si fort.



2. Ty Segall : toujours génie(al) (ici)

Les jours passent et se ressemblent. Ty Segall continue d'être l'étoile qui guide la scène tout entière. Son nouvel EP, Mr. Face, ne déroge pas à la règle. A peine l'année est-elle commencée que Ty Segall a déjà la main mise sur une partie de celle-ci.


3. Calypso : Jackson Scott s'affirme (ici)

Qu'on se le dise, Jackson Scott vient de frapper très fort. Le premier EP de son nouveau projet, Calypso, est une formidable épopée de pop psychédélique. Sur des airs de Deerhunter, Calypso parvient à transcender ce que la musique expérimentale peut avoir de meilleur.


4. Thruston Moore : KEXP a tremblé ! (ici)

Thruston Moore fait partie de ces très rares légendes de la scène qui continuent encore et toujours à nous régaler. Son dernier album, The Best Day, a été l'un des temps forts de 2014. Mais que dire alors de sa session KEXP, l'un des meilleures jamais enregistrées, tous artistes confondus.


5. Les anachroniques : Kim Fowley et les Cramps (ici et ici)

Le mois de janvier a également été l'occasion de consacrer deux articles anachroniques. Le premier a mis les Cramps à l'honneur, un groupe un peu sale et sacrément rock'n'roll. Le deuxième est une réédition en l'hommage de Kim Fowley qui a nous récemment quitté. Kim, cet artiste beaucoup sale et beaucoup rock'n'roll...

———


A également ne pas manquer : l'introduction de Washer (ici), le nouvel EP de Matthew Melton (ici), le nouvel épisode du Colorcast, White Fence en petite session saloon, et enfin, les deux frenchies, Druggy Pizza (ici) et les Maxitoooors (ici).

You Might Also Like

0 commentaires