The Real Kids . Nous sommes à Boston, en 1977. Les rues fêtent la victoire de Jimmy Carter, Elvis prépare son dernier concert, New York...



The Real Kids. Nous sommes à Boston, en 1977. Les rues fêtent la victoire de Jimmy Carter, Elvis prépare son dernier concert, New York son black-out et la victoire du World Series, Woody Allen peaufine le splendide Annie Hall. Nous sommes en 1977 et The Real Kid sort son premier 7inch sur un label français, Sponge. Il fera paraître The Real Kids la même année sur le label Red Star Records (qui a vu passé les Ramones). Entre Power Pop et Punk, le groupe fait valser le Massachusetts tout entier.

Composé de douze morceaux, The Real Kids est l'archétype de l'album inépuisable. "All Kindsa Girls" est le titre introductif, également l'un des plus reconnus de l'histoire du groupe. "Rave On" s'attache à raconter nos premières fêtes. "Better Be Good" est clairement l'un des meilleurs titres de cet opus, une invitation à danser comme seule la Power Pop peut le faire. Rock 'N' Roll le plus pur, gominez vos bananes et ajuster les perfectos. "Taxi Boys", dans un genre similaire, ne démérite pas moins. "She's Alright" est un titre qui gagne à être écouté tant il donne nécessairement aux Real Kids une nouvelle dimension. Testé et approuvé sur mémé. "Roberta" provoque Parkinson. "Reggae Reggae", le titre conclusif, est également le plus long de tout l'album. Pas moins de deux guitares viennent donner la réplique à la voix de John Felice. Les autres opus de vrais kids sont également étonnant d'efficacité. Six ans après All Kindsa Girls suivait All Kindsa Jerks (sans analogie) Et pour faire du name-dropping, impossible de passer à côté de Grown Up Wrong. Voilà bien un groupe à glisser dans les compiles cassettes que vous offrirez bientôt à l'élu(e) de vos coeurs. Oui.


(titre issu de l'opus Grown Up Wrong, oui, c'est triché)

(mp3) The Real Kids - All Kindsa Girls  


Liens afférents :
Article 'anachronique' sur Toy Love
Article 'anachronique' sur The Replacements

Ty Segall est un homme qui ne dort pas. Plusieurs de ses albums et EPs sont dévoilés chaque mois, un véritable tribut à la mus...

Temples est un groupe originaire de Kettering (Angleterre), auteur d'une musique neo-psych plutôt inspirée. A l'évidence tr...

MGMT . A l'occasion du Disquaire Day de samedi dernier, MGMT a fait paraître une cassette contenant deux nouvelles créations. A ...

Ty Segall & Mikal Cronin . Nul besoin de vous présenter le premier cité. Le second, Mikal Cronin, est un de ses bons amis. Il ...

  Christopher Owens a assurément de nombreuses ressources. Après avoir mené le groupe Girls avec un brio qu'on ne saur...

Les amis, il est l'heure du troisième épisode du Colorcast . Réalisé par Evan Blum, bassiste du groupe Murals , nous voilà partis ...

Jackson Scott . Son histoire est atypique. Tout droit venu de North Carolina, Jackson Scott travaille au bookstore de sa fac, son no...

The Replacements . Dans le genre groupe-supra-influent-bien-que-peu-connu-du-public (une catégorie très sélect'), The Replacement...

Album Review : Deerhunter  Monomania Deerhunter . Il y a certains livres dont la lecture nécessite de s'y consac...

Bigcolour . Honey, où sont mes sunglasses  ? Je pars à l'aventure, au pays du lo-fi quand ça vrombit le Garage Rock, là où ...

Peach Kelli Pop . Still in Rock vous présentait cette formation produite par Burger Records à la fin de l'année 2012. Son deuxièm...

White Fence . Après son album collaboration avec Ty Segall et son double volume de l'an dernier, Tim Presley revient avec un nou...

Everyday a Sunday  ----- ENGLISH version (french below) Afrika Korps . I never really understood the reasoning behind Af...

The Strokes est le très grand groupe que tout le monde connaît. Auteur de trois premiers albums qui avaient fait l'unanimité, so...