Album Review : The XX - Coexist (Pop Electronique)

Album Review : The XX " Coexist " The XX , et c'est la chute. Après un premier album à couper le souffle, un opus de ...






Album Review : The XX

" Coexist "




The XX, et c'est la chute. Après un premier album à couper le souffle, un opus de post-rock qui restera comme l'un de ceux ayant révolutionné le genre, The XX fera paraitre le 10 septembre prochain un second opus tout simplement raté. La partie était loin d'être jouée d'avance, sortir un deuxième album est toujours est un exercice très périlleux où il faut savoir faire évoluer sa musique tout en gardant la clé de son succès. The XX s'est ici trompé de propos, un album qui bafoue grandement les valeurs du groupe. Les titres sont souvent trop creux, et lorsqu'ils ne le sont pas c'est pour laisser place à une musique électronique mal pensée, voilà le topo.

L'influence de Jamie XX se ressent bien plus que sur le premier album. On flirte régulièrement avec un pre-dubstep hors propos, donnant lieu à des titres ennuyants, sans âme ni émotion. Cet opus est plus glacial qu'il ne devrait l'être, ne transmettant que peu d'éléments intéressants. Les titres manques de consistance, The XX semble s'impatienter et délivre bon nombre de morceaux phasés où l'auditeur n'a pas le temps d'apprécier l'instant que le groupe lui offre. En fait, on se sent vite trahit à l'écoute de cet opus, comme ci The XX avait franchi le pas de la mauvaise musique électronique, s'éloignant d'un post-rock qui avait pourtant ému les foules, Still in Rock y compris. Place à la critique détaillée :


  • Angels (ici) : A mi-chemin entre puissant et trop creux, "Angels" n'est pas vraiment le genre de titre que le temps révèle. Disons que ça s'écoute, mais pas grand-chose de plus.
  • Chained (ici) : Très forte influence de Jamie XX qui, pour une des rares fois de l'album, sublime la musique originale de The XX en laissant place à une fabuleuse guitare dont le silence de la troisième minute est fort plaisant.
  • Fiction : Sans que nous ne n'y attendions, voici déjà le meilleur titre de l'opus. Oliver Sim mène seul la danse d'un excellent post-rock où la guitare d'antan résonne merveilleusement. Le troisième tiers est toutefois en dessous du niveau des deux premiers, de mauvais présages.
  • Try : Mis à part un son strident pas vraiment agréable, "Try" est un essai que l'on écoute pour les voix de Romy Madley Croft et Oliver Sim jouant au chat et à la souris. Le final est quant à lui très agréable, planant et enivrant.
  • Reunion : Un XX complètement dénaturé et hors de propos. C'est tout simplement nul, que rajouter ?
  • Sunset : Même reproche que pour "Reunion", The XX semble avoir mal confondu les genres. Pourtant grand amateur de musique hybride, je suis forcé de constater que The XX dénature sa musique plus qu'autre chose. Quel dommage que de gâcher le solo de guitare de ce titre.
  • Missing : Plus dramatique que les autres, "Missing" parvient à s'en sortir de la sorte. Il n'est toutefois pas vraiment le genre de titre que l'on écoute des dizaines de fois.
  • Tides : L'idée originale de lier les deux voix nous rappelle quelques moments du premier opus. "Tides" n'est pas un mauvais morceau, mais comment expliquer ce manque d'originalité soudain ? L'impression qui en ressort est un manque d'imagination de la part des XX, comme à bout de souffle, rajoutant la même phase encore et encore.
  • Unfold : Ce morceau jongle entre différents univers pour finalement n'en choisir aucun. Pas vraiment plénier, on attend que The XX y dévoile tout l'art de son premier opus, mais en vain.
  • Swept Away : L'un des titres les plus frustrants tant la basse de The XX sonne comme jamais, et tant la boîte à rythmes vient polluer le tout, qui plus est par simples intermittences.
  • Our Song : Où comment en finir avec un album dont on ne voyez plus la fin. "Our Song", comme la majorité des titres de cet opus, donne une seule envie : celle de déplacer le curseur / vinyle et voir ce qu'il nous réserve plus loin, même si la réponse est décevante.

En somme, l'impression qui ressort de cet album est un mauvais travail studio. La magie des silences du premier album laisse ici place à une musique électronique absolument pas convaincante. The XX n'a pas cessé de poster d'étranges titres de dubstep durant deux années à travers différents réseaux sociaux. Voilà qui été bien prémonitoire. En ressort une impression très décevante, celle d'écouter la mauvaise version remixée d'un bon album. On s'y ennuie tellement.

Toutefois, The XX conserve quelques belles partitions de guitare et les voix des deux principaux acteurs continuent de sonner très agréablement. Espérons que le troisième opus saura rattraper la direction originalement choisie par le groupe. Le changement n'est pas toujours synonyme d'améliorations, en voici la preuve par quatre. En je nous épargne l'analyse des textes, d'une banalité sans nom. En somme, ce groupe qui savait nous hypnotiser nous ennuie, dommage.


Note : 6 / 10 (barème)



Liens afférents :
Écoute intégrale de l'album

You Might Also Like

6 commentaires