Album Review : Delta Spirit - I Think I've Found It (Folk Rock)

Delta Spirit . Une formation qui, depuis plusieurs années, me séduit par une folk très rock, une folk efficace et singulière. Déjà présen...




Delta Spirit. Une formation qui, depuis plusieurs années, me séduit par une folk très rock, une folk efficace et singulière. Déjà présenté sur Still in Rock le 19 septembre 2010 (eh oui), Delta Spirit continue tranquillement son bonhomme de chemin, à l'abri des regards et des flashs, un groupe qui depuis sa San Diego natale délivre une musique pittoresque marquée par la voix de Matthew Vasquez, lui qui avait rejoint le groupe après avoir subjugué les membres d'alors par une prestation vocale sur un banc de la ville.

Delta Spirit s'inscrit dans la lignée d'artistes tels que Bob Dylan, Neil Young ou encore Johnny Cash. Pour ce qui est des références plus récentes, on ne peut penser qu'à Cold War Kids, à la différence que Delta Spirit, sur scène, s'accompagne bien souvent de poubelles pour réaliser les percus. Pour quelques autres détails croustillants, on se reporte à l'interview NPR.

Alors qu'un nouvel album, le troisième, verra le jour en 2012, le groupe nous a offert cette semaine ses deux EP par le biais de son blog (ici ici ici). Je me consacrerai aujourd'hui à commenter leur tout premier, "I Think I've Found It", il me sera bien utile de vous renvoyer à cette critique lors de l'Album Review dans quelques semaines. As asual, place à la critique détaillée :

  • Gimme Some Motivation : Une chose est sure, la motivation est au rendez-vous durant et après l'écoute de ce premier titre. Le rythme vous saisit immédiatement, une belle façon d'introduire le groupe.
  • Streetwalker : Voix éraillée, guitare en superbe accompagnement, paroles efficace, un titre de folk-rock réussi. "Streetwalker" est enjoué, morceau pêchu qu'aurait pu écrire Creedence Clearwater Revival.
  • When In Roam : Ce titre vous donne envie de prendre la route, vous évader de la capitale de votre vie et vous perdre sur des sentiers terreux en compagnie d'un Delta Spirit enivrant. Le jeu de double guitare à la 4ème minute est digne d'une grande lignée d'artistes folk.
  • Crippler King : Le titre le plus sautillant de l'EP, "Crippler King" est ce qu'il vous faut pour affronter un réveil difficile. On s'imagine courir sur ce chemin, et puis rentrer chez soi, insouciant, du baume à l'âme.
  • French Quarter : C'est French et on en est fier. Matthew Vasquez nous délivre sa voix la plus nasillarde façon Bob Dylan, c'est un titre plus réfléchi que les autres, un morceau qui n'en perd pas moins son engouement. "French Quarter" est réellement de ces titres qui vous collent à la peau et ne vous lâchent pas des semaines durant. La guitare à la 4ème minute est divine. Puissance et profondeur les amis.
  • People, Turn Around! : Harmonica à la Dylan, la nonchalance des héros folk sixties, un titre sans prétention.

C'est ainsi que Delta Spirit s'est présenté au monde de la musique, muni d'un EP flamboyant. Je ne saurai trop ne pas vous recommander l'écoute du titre "John Henry", titre présent sur "The Waits Room", l'autre EP offert par le groupe. L'écoute, c'est par ici. Et puisqu'on y est, voici une session Concert à Emporter tournée dans le tramway de Frisco, un petit bijou. Vous ne pourrez pas dire que je ne vous aurai pas prévenu.

You Might Also Like

0 commentaires